2,9 milliards d’euros d’amende pour non-respect des règles de concurrence à des fabricants européens de camions.

0

La Commission européenne a décidé de frapper fort en infligeant une amende de 2,9 milliards d’euros, mardi 20 juillet, à plusieurs constructeurs européens de camions. Ces derniers, en se mettant d’accord pour faire gonfler les prix, ont enfreint les règles de la concurrence. Cette amende est, à ce jour, la plus importante dans un dossier d’entente illicite.

L’Union Européenne a infligé une amende record à des fabricants européens de camions, accusés d’entente illégale sur les prix.

Publicité
 

Pour justifier cette amende, qui est, à ce jour, la plus importante dans ce type d’affaire, la commissaire de l’Union européenne à la concurrence, la danoise Margrethe Vasteger, n’a pas mis en avant sa volonté de donner un exemple mais a évoqué les spécificités du dossier, c’est-à-dire la taille des entreprises qui fabriquent 9 camions sur 10 en Europe et surtout la durée de l’entente qui est de 14 ans.

6 constructeurs de camions sont accusés d’avoir enfreint les règles de concurrence européenne depuis plusieurs années. Les conséquences sont sans appel : 2,93 milliards d’euro. « Ces constructeurs sont entendus sur trois points : les prix, le calendrier d’introduction des technologies de réduction et la hausse des prix qui en découle. La décision d’aujourd’hui est primordiale afin de sauvegarder une vraie concurrence dans ce secteur en Europe », explique Margrethe Vasteger.

Des 6 constructeurs mis en cause, seuls 4 ont pour l’instant été mis à l’amende. Ce sont Volvo-Renault, Daimler, Iveco et Daf. Les investigations se poursuivent pour Scania, une filiale du groupe Volkswagen. Man, une autre filiale de Volswagen qui a alerté l’exécutif européen n’a, elle, pas été sanctionnée.

Publicité

Si l’amende est aussi lourde, c’est bien parce que depuis toutes ces années, le cartel a mis en mal le secteur du transport européen, mais a aussi lésé les consommateurs. Ces 6 fabricants représentent environ 95% du marché européen. Ce cartel a eu une influence non seulement sur le prix des camions mais aussi sur les tarifs des transports. Les constructeurs sanctionnés devront rendre des comptes aux clients et aux autres acteurs du secteur.

Des cabinets d’avocats se préparent d’ores et déjà à lancer des procédures contre les fabricants sanctionnés.

(Visited 114 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse