Abidjan: Un étudiant tué par un policier, les étudiants en colère

0

Un véhicule de police a violemment percuté un étudiant handicapé sur le campus universitaire Félix Houphouet Boigny de Cocody, vendredi dernier à 06h15. L’étudiant en 1ère année à l’UFR des Sciences économiques a été évacué quelques minutes plus tard au CHU de Cocody, selon le rapport des responsables de la Police Ivoirienne.

Publicité
 

Le policier au volant a pris la fuite, craignant de se faire lyncher par des étudiants dont certains  de la FESCI (Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire) faisaient du footing.

Publicité
 
Malheureusement la victime répondant au nom de Allangba Roland  a succombé de ses blessures quelques minutes après son évacuation au CHU de Cocody.
La Ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de l’Indemnisation des Victimes, Mariatou Koné a apporté le message de soutien du gouvernement à la famille éplorée. La délégation qui a représenté le gouvernement était également accompagné du Ministre de l’Enseignement Supérieur, et du Directeur Général de la Police.
De son coté, la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a exigée le départ de la police des universités ivoiriennes.« La FESCI exige le retrait sans condition de la Police nationale et de leurs véhicules sur tous les espaces universitaires » indique un communiqué de la fédération signée du Secrétaire général, Fulgence Assi Assi.
 Il a également appelé « l’ensemble des élèves et étudiants à garder le calme et surtout à rester à l’écoute de leur structure, qui ne saurait se détourner de sa mission qui est de défendre leurs conditions meilleures et propices d’étude ».
Par ailleurs le syndicat, « décrète trois (3) jours de deuils dans toutes les universités publiques de Côte d’Ivoire à compter du lundi 21 au mercredi 23 Juin 2016 suivi d’une procession du campus au jardin Félix Houphouët-Boigny » et souhaite « la lumière sur ce drame».
(Visited 171 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse