Abidjan: La pr*stitution en milieu universitaire, les étudiants se prononcent

14

Lundi 05 Octobre 2015, Akwaba.biz a sillonné les rues d’Abidjan  pour interviewer des étudiants au sujet de “la pr*stitution en milieu universitaire“. D’après les intervenants, elle touche aussi bien les garçons que les filles. Les raisons…

Pour Serge KOFFI, un étudiant en faculté de science économie, c’est la cherté de la vie et le manque de moyens financiers qui obligent les jeunes étudiants et étudiantes à s’adonner cette pratique honteuse.

Publicité

En plus de ce que les étudiants n’ont pas de bourses, nombreux sont loin de leurs parents et sont issus de familles pauvres. Alors n’ayant pas d’activités rentables, ils sont obligés de survivre avec la pr*stitution.

Une intervention surprenante de la part d’une étudiante qui s’est exprimée en cachant son identité. Elle dit survivre sur le campus, grâce à sa chambre qu’elle a transformé en hôtel.  « Les filles comme les garçons qui n’avaient pas de chambre, venaient payer la passe dans ma chambre pour coucher les soirs. Parfois, c’était la journée aux heures de cours, pendant lesquelles nous le faisons discrètement. J’empochais plus de 20 milles Fcfa par soirée ».

Sylvain qui est un étudiant en lettres modernes, dit avoir croisé une nuit aux environs de 23 heures, sa voisine de chambre à la rue princesse (Une rue connue pour ses vices), étant sur une voiture, entrain d’embrasser un professeur du campus. «Le lendemain, elle m’a supplié avec son argent sale pour me faire taire. J’ai refusé cette avance en lui disant que je la laisse avec sa conscience». J’ai donc compris ses absences à répétition tous les soirs.

Publicité

Mireille, une étudiante en droit, nous fait comprendre que nombreux sont les garçons qui se pr*stituent sur le campus pour joindre les deux bouts. Car, ils couchent avec des femmes très âgées et mariées. Un ami à elle aussi, affirme avoir acheté une voiture et même un terrain grâce à la pr*stitution. Il nous dit ouvertement que “le terrain nourrit son homme“.

Il n’y a pas de réussite sans souffrance. Laissons-nous guider par le bon sens car, nombreux sont ces enfants de pauvres qui ont réussit après avoir longtemps mordu la poussière.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

14 commentaires

  1. la prostitution est un vieux metier alore nos mere,tante,soeur et enfent qui le pratique encore jusqu’a ce jour ,et qui en tire profil en milieu universitaire provient de ceux qui leur propose. s’il ya voleur ces qui’il ya receleur ,alore il faut touche l’arbre d’abore avant de parler des feuilles mortes.

Laissez une réponse