Une africaine de 16 ans, remporte un prix google pour son invention empêchant la sécheresse

0

La sécheresse fait ravage en Afrique. Ce qui entraîne une baisse de la production agricole et la cherté des denrées alimentaires. Cette nouvelle invention, mise en place par une Sud africaine d’origine rentre dans la mesure d’amélioration de la sécurité et l’autosuffisance alimentaire des pays africains.

Kiara Nirghin est donc originaire d’Afrique du Sud. Son invention lui a permis de gagner le « Google’s Community Impact Award » de la Google Science Fair pour la région du Moyen-Orient et d’Afrique. C’est un équipement biologique qui va permettre de lutter contre la sécheresse.

Publicité

Cet équipement contient des peaux d’orange et des peaux d’avocat, il se présente sous la forme d’un polymère super-absorbant.

Son équipement a retenu l’attention d’une firme californienne car il permet de stocker l’eau de façon naturelle.

Les peaux d’orange et d’avocat renferment des polymères (composés chimiques) qui sont capable d’absorber et de contenir des quantités d’eau cent fois supérieures à son propre poids.  Ils fonctionnent comme une éponge. Ainsi pendant la période  de sécheresse, les agriculteurs pourront avoir de l’eau pour leurs plantations, sans dépenser beaucoup d’argent.

Cet équipement se dégrade naturellement dans la nature et n’est pas polluant.

L’adolescente a d’abord étudié la composition des polymères super absorbants, et a remarqué qu’ils contenaient une certaine chaîne moléculaire : du polysaccharide. Ce composant est présent à 64% dans la peau d’orange, où l’on retrouve également un agent gélifiant. Le choix de l’avocat a été motivé par la présence de son huile. Une fois combinées dans une mixture qui réagit au soleil, les peaux d’orange et d’avocat forment ce polymère biologique au fort pouvoir d’absorption.


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->