Afrique du Sud: les violences xénophobes deviennent inquiétantes

5

Ce vendredi 17 avril, la police sud-africaine est intervenue, en tirant des balles blanches et une grenade assourdissante pour disperser un groupe d’immigrés africains dans un quartier de l’est de Johannesburg. Ces immigrés s’étaient armés pour se protéger des violences xénophobes dont l’Afrique du Sud est le théâtre depuis deux semaines.

Publicité

Douze personnes aurait été arrêtées après une série d’attaques dans le centre-ville de Johannesburg contre des magasins tenus par des étrangers dans la nuit de jeudi à vendredi . Selon des médias locaux, les assaillants venus d’un foyer de travailleurs ont pris à partie les étrangers en leur criant de quitter le pays. Ils ont également incendié des voitures et brièvement affronté la police.

Ces manifestations de violences contre les immigrés ont déjà fait au moins quatre morts et gagné jeudi Johannesburg. Lors d’un discours devant le Parlement, le président, Jacob Zuma, a condamné jeudi une « violation » des valeurs sud-africaines. « Aucun degré de frustration ou de colère ne peut justifier des attaques contre des ressortissants étrangers ou le pillage de leurs magasins », a dit le président Zuma

 




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

5 commentaires

  1. delon delka sur

    c’est une grande honte de voir un pays qui etait pris comme model de democatie agir ainsi… le peuple sud afriquain n’ont aucune raison d’attaquer les migrants…s’ils veulent manifester leur frustration du manque d’emploi ils doivent suivre la procedure normal telle que une marche de colere …plutot que tuer en brulant leurs semblable

Laissez une réponse