Ali Bongo et Jean Ping déclarés vainqueurs par leur porte-parole respectif

6

Hier samedi 27 Aout, se tenait les élections présidentielles au Gabon. Plusieurs électeurs se sont rués vers les urnes. Parmi les dix candidats, deux grands ténors de la scène politique gabonaise s’affrontaient à savoir Ali Bongo, candidat à propre succession et Jean Ping qui est à sa première tentative. Après les votes, les premiers résultats commencent déjà à tomber.

Le porte-parole du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Alain Bilie Bi Nze annonce que le vainqueur de cette élection est le président actuel Ali Bongo Ondimba. Toute fois, le porte-parole s’est réservé de donner les chiffres conformément à la loi

Publicité
 

« Même si aucun chiffre ne peut et ne doit être avancé à ce stade, nous sommes, au vu des informations qui nous parviennent, en mesure de dire que notre candidat Ali Bongo  Ondimba remportera la victoire. Nous sommes déjà en route vers un second mandat, en attendant la confirmation par les instances habilitées. »

Toute fois ce dernier a dénoncé des fraudes survenues dans certaines localités. « Nous avons noté des fraudes massives en particulier dans les zones où les représentants de l’opposition ont pu arriver dans les bureaux de vote en premier. Nous dénonçons avec fermeté les provocations et les violences exercées sur des partisans du candidat Ali, notamment à Libreville. » a-t-il dénoncé.

Selon les informations glanées dimanche matin à la Cenap, tous les PV auraient été à cette heure acheminés à Libreville où on s’active désormais pour leur compilation avant, sans nul doute, une annonce des résultats provisoires lundi.

Publicité

Selon les premières tendances émanant des sources des gouvernorats, Ali Bongo qui faisait face à 9 candidats de l’opposition arriverait en tête dans 6 des 9 provinces avec un score supérieur à 54%, Jean Ping, son challenger, remporterait sans véritablement creuser l’écart, l’Estuaire, le Woleu-Ntem, l’Ogooué Maritime et la diaspora. Il terminerait quant à lui deuxième avec plus de 34%.

Du côté du candidat Jean-Ping, le farouche opposant du clan Ali Bongo, l’on est plutôt offusqué. Son porte-parole, Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, estime que c’est la première fois depuis 1990 que l’opposition est accusée de fraude. Il accuse, lui, l’équipe adverse de violer la loi, ajoutant que seule la Commission électorale pouvait annoncer les résultats. Selon lui jusqu’à 2 heures du matin Jean Ping était en tête de liste avec plus de 68% des suffrages, contre 29% pour Ali Bongo. Ce sont les chiffres donnés par l’opposition.

(Visited 3 036 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

6 commentaires

  1. Renaud adriano DA DASILVA sur

    Vous ne pouvez pas prendre lexenple du BÉNIN , cessé de fait honte a africk du pere au fils on ne veux plus sa .Alie bongo va dormir vous aimes trop accroché au pouvoir. Il on tout mis en place pour renporté l’élection venez voir la se kon appelle politique Bénin

Laissez une réponse