Après 19 ans de discrimination et de stigmatisation, il découvre qu’il est séronégatif

0

Tran Ngoc Khanh âgé de 65 ans est un homme qui vit dans la province centre-sud de Binh Thuan, au Vietnam. Il a été surpris de se retrouver toujours en vie, 19 ans après avoir été diagnostiqué avec le VIH. Etonné de cette longévité et pourtant il a été déclaré porteur du VIH, il décide de reprendre le test et à sa sa grande surprise le nouveau test révèle qu’il est séronégatif.

Le vieil homme a été testé séropositif en 1997, lorsque sa province a dirigé un programme de contrôle des résidents montrant des risques élevés d’être infectés par le virus.

Publicité
 

Khanh dit que les médecins de la province de Binh Thuan et Vinh Hao, où il a vécu, se sont rendus chez lui en Juillet 1997 et ont demandé un échantillon de sang pour le test, mais lui, il croyait que c’était à cause de sa toxicomanie. Lorsqueces derniers, lui ont fait savoir qu’il est séropositif, Khanh dit qu’il a connu une dépression et n’arrivait même plus à manger pendant des jours.

Sa famille a cessé de manger à la même table que lui, car ils connaissaient son statut, tandis que ses enfants ont également évité e partager la seule salle de bain dans la maison.
Le business qu’il avait en son temps est tombé parce que personne ne voulait avoir à faire à lui étant séropositif.

Lors d’une nuit blanche passée à méditer sur son sort, le mois dernier, Khanha a pensé sur le pourquoi de sa survie après 19 ans de séropositivité et pire ne voyait aucun symptômes. C’est pourquoi, il a finalement décidé le lendemain matin de finir avec situation floue.

Trois tests de laboratoire distincts dans trois différents grands hôpitaux à Hô Chi Minh en quatre jours du 16 au 19 mai ont tous indiqué que Khanh était séronégatif, nouvelle qu’il a accueilli comme un énorme soulagement et a décrit son sentiment comme s’il venait d’échapper à la «peine de mort» et renaissait une nouvelle fois.

Publicité
 

l’infection à VIH est le virus de l’immunodéficience humaine, qui affaiblit les systèmes de défense des personnes contre les infections, le stade le plus avancé est le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) défini par le développement de certains par des cancers, des infections, ou d’autres manifestations cliniques graves, selon l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS).

 

(Visited 1 240 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse