Arafat DJ, la vérité sur son clash avec son manager

0

Les bruits couraient sur la rupture entre Arafat et son Manager international Herman Dale connu sous le pseudonyme de  Gouz de Bengue. En effet plusieurs sources évoquaient un fait de cachet qui n’auraient pas été versé à l’artiste à la suite de son concert du 20 Décembre à Paris au Dock Eifel. Le numéro 1 du coupé décalé se serait plain d’avoir toucher 1000 euros au lieu de 15000 euros. Contacté par un journal de la place, le manager en question a donné à son tour sa version des faits. « Arafat est un artiste qui ne respecte pas les contrats, tout le monde le sait. Moi je suis une plaque tournante des grosses dates sur Paris et je bosse avec la plus structure d’événementiel afro de la capitale française.  Arafat vient rarement à ses concerts, chose qui fait que tout le monde a peur de l’inviter. Arafat, c’est mon fils. Il a craint mon influence raison pour laquelle il ne refuse jamais de venir. Etant donné qu’il ne partage pas ses cachets, moi je le vends alors cher à 5000 euros (3,2 millions FCFA) en boite et je le paye à 4000 euros (2,6 millions CFA) lorsque c’est moi qui trouve le business. Et Dock Pullman la structure m’a confié 15 000 euros pour le convaincre de venir au concert. Moi j’ai proposé 1000 euros à Arafat. Chose qu’il a accepté. Lorsqu’il a accepté j’ai payé 50% du cachet, soit 5000 euros. Et le jour du concert, je lui ai versé le reste. Donc les 10000 euros du contrat lui ont été versé moi j’ai négocier les 15000 euros pour avoir mon gain. Il n’écoute personne. Il pense être rusé. C’est le showbiz. Il n’y a pas eu d’arnaque. Sinon le connaissant , il aurait fait une vidéo pour dire ce que je lui dois. Il a signé 10000 euros, il a eu ses 10000 euros »

Publicité
Publicité



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse