Côte d’ivoire: arrestation de « maman Gbagbo », voici la liste des accusations contre elle

1

L’actualité qui marque la vie politique en Côte d’ivoire porte sur l’arrestation d’une militante du Front Populaire Ivoirien (FPI). Madame Antoinette Royssia Epouse Meho, communément appelé « Maman Gbagbo » a été inculpée ce mercredi pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Publicité

D’après un document détenu par nos confrères de koaci, c’est depuis le 17 juin 2016 que la justice ivoirienne s’est lancée à la recherche de cette militante du FPI, âgée de 60 ans. Dans ce document signé du doyen des juges, il est reproché à « Maman Gbagbo » : »d’atteinte à la défense nationale, attentat ou complot contre l’autorité de l’Etat; constitution de bandes armées, participation à une bande armée; participation à un mouvement insurrectionnel; atteinte à l’ordre public; assassinat; tentative d’assassinat; vol en réunion à mains armées portant sur des armes, munitions et divers objets; destruction volontaire de biens d’autrui« .

Mais d’après les partisans du FPI, l’arrestation et l’incarcération de « maman Gbagbo » à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), vise à l’empêcher de témoigner au procès de Simone Gbagbo dès sa reprise. L’autre objectif de cette incarcération c’est de freiner le combat de cette dame en faveur du FPI.

Arrêtée à son domicile de Yopougon Selmer depuis le 10 août 2016, « Maman Gbagbo » séjourne depuis lors à la Maca pour « atteinte à la sûreté de l’Etat ».

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. Même si elle ne l’a pas faite, une fw kel n’est pas du parti qui détient le pouvoir, elle sera toujours victime de faux accusation. C’est la loi du plus fort qui l’a frappe.

Laissez une réponse

---