Ghana: les députés Écossais de l’opposition boycottent l’intervention du président ghanéen

0

Le président Ghanéen John Dramani Mahama a vu son intervention boycottée par les députés de l’opposition Écossaise, lors de son passage au parlement en Écosse. Pour cause : ces députés lui reprochent le fait que les droits des homos*xuels sont bafoués au Ghana, révèle le site koaci.

Publicité

Selon le chef de l’opposition en Écosse, l’invitation du président Mahama dans leur parlement est un affront à la communauté gay vu que  »le Ghana est l’un des pays d’Afrique où les homos*xuels et les lesbiennes sont persécutés ».

« Nous croyons que le parlement écossais devrait être un endroit où tout le monde peut se sentir en sécurité. Pourtant, l’invitation adressée au Président John Mahama pour répondre aux députés porte atteinte à des droits, étant donné son appui aux lois discriminatoires horribles envers la communauté LGBT dans son pays », fustige l’opposant.
En dehors du grief des députés de l’opposition, l’organisation non gouvernementale Amnesty International en Écosse s’est ralliée à la controverse en affirmant avoir reçu des rapports portant sur la violence contre les homos*xuels au Ghana.

Publicité

Toutefois, Monsieur Colin Macfarlane le directeur de Stonewall Scotland, une association qui défend les droits des homos*xuels pense comprendre le choix des députés de l’opposition qui ont refusé de rencontrer le président Mahama. Cependant, il regrette que ces députés aient manqué l’occasion d’exprimer leurs préoccupations au sujet de la discrimination des homos*xuels au Ghana.
Même si cette affaire prend une ampleur inquiétante dans certains médias, le Haut-Commissaire britannique à Accra au Ghana Jon Benjamin, a relativisé les faits en affirmant qu’il y a de l’exagération dans certaines publications.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse