Bénin: Des drones utilisés pour la surveillance thermique et la pollution

9

Si le monde a décidé de se lancer à la poursuite de la conquête technologique, l’Afrique quant à elle a également décidé de ne pas être en reste. En effet, au Bénin, une université polytechnique, portant le nom IRGIB Africa, vient de mettre en place un système de drones pour la surveillance thermique et pour des mesures de la qualité de l’air en temps réel.

Les appareils, achetés dans le commerce, ont été modifiés par une équipe d’étudiants béninois, afin d’améliorer la distance parcourue par le drone, l’altitude et la puissance des caméras.

Publicité
 

« Il y a un certain nombre de particules que nous ciblons. Une fois que le drone monte à l’altitude qu’il faut, la détection commence via des capteurs qui mesurent ces particules. Les informations sont ensuite envoyées directement par un relais aux ordinateurs et le traitement de données commence à se faire. En temps réels on a donc les mesures de l’atmosphère » déclare Yannick Sodji responsable du laboratoire hydro-environnement de l’Université

A travers ce drone ce sont des mesures de qualité ou de détection de présence relatives à l’ozone, les métaux lourds,monoxyde de carbone, qui sont effectuées

Une application mobile a déjà été développée pour permettre aux Béninois depuis leurs smartphones de connaitre la qualité de l’air. Ceci permettrait de lutter farouchement contre la pollution.

Publicité

Le ministère de l’environnement et du développement durable se dit très intéressé par le projet, surtout que la pollution reste un challenge majeur pour l’Afrique.

Ce projet pourrait servir dans plusieurs domaines notamment l’environnement mais aussi l’agriculture et l’énergie.

(Visited 579 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

9 commentaires

  1. C’est quelque chose de voir de telles initiatives être prises au Bénin. Le reste est de continuer à avancer et ne pas s’arrêter en si bon chemin, chose qui servira d’exemples au jeunes béninois. Bravo et beaucoup de courage de zèle pour la suite.

Laissez une réponse