Blaise Compaoré sur le point de revenir en Côte d’Ivoire et le Général Diendéré refuse de désarmer ses putschistes

0

Les militaires de l’ex Régiment de sécurité présidentielle n’ont pas toujours accepté le désarmement. Ils créent des incidents en agressant le personnel chargé de cette mission.

Publicité

Dès le lendemain de sa dissolution par un décret présidentiel, la tension était montée d’un cran à la caserne du désormais ex- régiment de sécurité présidentielle (RSP) qui exige des garanties avant leur désarmement.

Les ex putschistes qui réclameraient des garanties dont leur sécurité et celle de leurs familles n’ont pas vraiment désarmé. Selon des sources militaires, les armes récupérées et entreposées au Camp Guillaume Ouedraogo, ne constituent que le dixième de l’arsenal militaire détenu par le régiment putschiste.
Des discussions ont à nouveau été entreprises pour baisser la tension, l’Etat-major menaçant de faire appel aux unités encore stationnées à 50km de la ville.
Depuis la fin du putsch, le général Gilbert DIENDERE se trouve avec ses hommes au camp Naaba Koom », la caserne du régiment de sécurité présidentielle, située derrière le palais de kossyam.
D’après RFI, Blaise Compaoré est sous le point de se rendre en Côte d’Ivoire, un pays voisin du Burkina Faso. Sachant que le Général Diendéré l’auteur du Putsch manqué est son allié depuis plus de 30 ans, ne peut-on pas voir un retour de Compaoré aux affaires de l’Etat ?

Le procureur du Faso a annoncé le gel des avoirs de 14 personnes présumées impliquées dans le putsch, dont le général DIENDERE et son épouse, le président de l’ex parti présidentiel Eddie Komboigo et du général Djibrill Bassole.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->