Burkina Faso: cet homme a arrêté le désert rien qu’avec ses mains

14

Il s’appelle Yacouba Sawadogo. Il vit au Burkina Faso et à lui seul, il a arrêté le désert ! Pourtant, quand il a commencé son pari il y a 40 ans, tout le monde l’a pris pour un fou. Aujourd’hui, de nombreuses personnes lui doivent la vie !

Yacouba Sawadogo mobylette

Publicité
 

En 1974, pour lutter contre la chaleur et la désertification, le jeune paysan Yacouba décide de remettre au goût du jour une méthode ancestrale de culture, le Zaï (qui consiste à planter des graines avec du fumier).

Peu à peu, les terres stériles autour de son village de Gourga sont remplies de petites pousses qui fleurissent. Yacouba enfourche donc sa moto pour partager son expérience avec d’autres villages du Burkina Faso !

Yacouba Sawadogo village

Pour aider les plantes à mieux résister, Yacouba a amélioré sa technique avec l’idée de planter aussi des arbres, dont les grosses racines retiennent mieux l’humidité ! Les gens pensaient que j’étais fou quand j’ai commencé à planter ces arbres, ce n’est qu’aujourd’hui qu’ils se rendent compte de l’avantage de la Forêt.

En tout, l’homme aujourd’hui âgé de 66 ans a replanté 66 hectares et réhabilité plus de 3 millions de terres stériles au Burkina Faso, le « pays des hommes intègres ». Mieux encore : la technique du Zaï est aujourd’hui enseignée dans 8 pays du Sahel. Yacouba est un digne fils d’Afrique qui mérite d’être félicité et encouragé. C’est des hommes lui qui mérite un prix Nobel.

Mais connaissant l’injustice de ce monde surtout envers l’Afrique, c’est à peine si on est conscient de la valeur de ce qu’il a abattu comme travail. Yacouba s’est battu à donner la vie là où il n’y avait plus aucun espoir.

Il mérite bien son surnom de « Celui qui a arrêté le désert avec ses mains »! Afripeople à travers cet homme peut-on dire que des Thomas Sankara existent encore au Burkina Faso?

(Visited 3 406 times, 2 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

14 commentaires

  1. Merci et félicitations à toi, grand frère Yacouba. Vous êtes un monument pour nous les terriens, un homme brave que l’on ne pourra oublier au travers les générations car votre histoire restera dans nos mémoires. Si les organisations internationales ne reconnaissent pas votre participation à l’amélioration de condition de vie de plusieurs, les cieux vous récompenseront certainement. Que l’Éternel Dieu, le Père de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous accorde ce dont vous avez besoin pour le reste de votre séjour ici-bas.

  2. il etait fou pour certaines personnes mais au fil du temps ses bienfaits ont ete combles et sa follie est finie. Courage a lui et que l`etat reconnaisse ce qu-l a fait. Bon vent.

  3. Chapeau au vieux sage! Le Papa a tenu son engagement. A l’instar du Sage,tout fils ou filles du Burkina,d’Afrique doit adopter un comportement de mentalité pour un bon écosystème.

  4. Felicitation à Papa Yacouba. Connaissant cette zone le vieux a abattu un fortune inestimable pour le pays et il il est une exemple à suivre.

  5. Il mérite évidemment des honneurs internationaux.Mais ii faut d’abord qu’il soit reconnu et vanté par son propre pays, ses frères t soeurs, sa sous-région…

  6. Incroyable!il merite l’arbre d’or si ce trophet existait!!il est vraiment integre et doit etre prix en charge par l’etat et tous le pays qui ont beneficié de ses idées!!!!!!

Laissez une réponse