Burkina Faso: La justice militaire rejette la demande d’annulation des charges contre le général Bassolé

1

Ce vendredi 24 Juin, la chambre de contrôle de la justice militaire  burkinabé a rejeté le recours en annulation des charges contre le général Djibrill Bassolé, présumé complice du coup d’état de mi-septembre, perpétré par l’ancienne garde prétorienne du président déchu Blaise Compaoré.

Publicité
 

En effet, la justice militaire a jugé irrecevable l’appel de Djibrill Bassolé dans l’affaire des écoutes téléphoniques. Dans ces enregistrements téléphoniques, des voix identifiées comme étant celles de Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères, et de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne, tiennent des propos sur le putsch du 16 septembre 2015.

Djibrill Bassolé est actuellement incarcéré à la maison d’arrêt et de correction des armées. Maître Dieudonné Bonkoungou est l’un des avocats de Djibrill Bassolé. Il ne comprend pas la décision du juge de la Chambre de contrôle de l’instruction militaire.

Pour rappel, le Burkina Faso qui avait lancé un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro, avant de l’annuler pour vice de procédure, s’en est ensuite remis à la justice ivoirienne, lui demandant de le juger dans le cadre d’une procédure par dénonciation.

Publicité
 

Le Comité de soutien Europe du Général Djibril Bassolé  a lui dénoncé un harcèlement judiciaire contre le dernier ministre des Affaires étrangères du président déchu, Blaise Compaoré.

(Visited 449 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. La cosa è stata inpooessante,trrperrei di rifarla,ma senza ragazzi che non erano interessati ma anche aperta al pubblico adulto.Comunque è stata una cosa positiva !Brava LEONORA

Laissez une réponse