Burkina Faso: le président Kaboré veut la publication de la liste des hommes impliqués dans des malversations

0

Le président Burkinabè Marc Kaboré a placé sa gouvernance sous le signe de la transparence et du développement socio-économique. Pour réussir à répondre aux aspirations des burkinabè et à appliquer son programme politique, il mène une lutte acharnée contre les détournements et les malversations financières.

Lors d’un débat citoyen radiodiffusé tenu vendredi dernier, le président Kaboré a souhaité que la liste des cas de malversations soit divulguée avec les noms des personnes incriminées. Les auteurs de ces malversations pourraient être licenciés.

Publicité
 

L’actuel président Burkinabè soutient « la transition a fonctionné sur la base d’une constitution et sur la base de textes que nous avons pris ensemble. De ce point de vue, il n’y a aucune raison qui justifie qu’on puisse passer 55% de marchés de gré à gré, même si on sait qu’on a qu’un an à faire ».

Poursuivant Kaboré martèle que C’est une erreur. « Je crois que c’est un irrespect des textes qui régissaient la transition à ce moment-là. Il y a eu des réalisations qui ont été faites certes, mais nous devons constater que ce sont des procédures qui, n’étaient pas normales et toutes laissent planer des doutes également sur des possibilités de corruption dans ce genre d’opérations ».

Dans son rapport, l’Autorité supérieure du contrôle de l’État et de la lutte contre la corruption (ASCE/LC), a révélé que 55% de marchés gré à gré ont été passés sous la transition avec pour conséquence des risques élevés de collusion, de corruption, d’enrichissement illicite et de gaspillage des ressources budgétaires.

Publicité

 

(Visited 1 265 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse