Burkina Faso: Les policiers en colère contre les gendarmes

0

Un acte posé par un gendarme indélicat provoque la colère chez le syndicat des policiers de Faso. De quoi s’agit-il ?

Tout est allé vite entre un gendarme et un policier. Ce dernier régulait la circulation au niveau du carrefour de l’Hôpital Yagaldo Ouédraogo, quand un gendarme qui est censé servir d’exemple s’est mal comporté en giflant un policier en plein exercice.

Publicité
 

Selon les témoins, le gendarme n’a pas respecté les feux tricolores de la circulation. Ne pouvant pas le tolérer, le policier va l’inviter à descendre de son engin. C’était une Nano couleur bleue, portant l’immatriculation 11UN5825. Les disputes vont commencer entre le gendarme et le policier. Ce dernier a tenté de saisir l’engin par son guidon. Le gendarme va alors l’empoigner et le temps pour le policier de dégager sa main, il reçoit une grande gifle du gendarme.

Comme cela ne lui a pas suffi, le gendarme crie à haute voix : « bâtard, je ne te laisse pas  partir avec mon engin, je suis MDL (Marechal des Logis de la gendarmerie) donc militaire, toi tu n’es qu’un simple paramilitaire, je vais te montrer ce que c’est que le combat corps à corps, depuis quand le policier peut se comparer au militaire? ».

Les deux s’emportèrent et le gendarme, Nabolé Daouda se sentant vaincu abandonne le policier et se dirige vers son engin roulant, pour ouvrir son sac dans lequel, se trouvait un pistolet de 9 mm.

D’après des témoins directs de la scène, le gendarme au moment où il se dirigeait vers son sac, des passants se ruent sur lui. « Chanceux qu’il est, une patrouille de la police (CRS : Compagnie Républicaine de Sécurité) de passage dans les environs le retire in extrémis des mains des riverains et fait revenir le calme. Une visite du sac permet de se rendre compte que l’usager voulait s’emparer d’un pistolet automatique de 9 mm », rapporte le syndicat des policiers, l’Union Police Nationale (UNAPOL).

Un communiqué du syndicat, l’UNAPOL, affirme « condamner avec la plus grande fermeté cet acte barbare et indigne, elle félicite et encourage les policiers dans leurs missions quotidiennes, les invite à redoubler de vigilance et à ne pas céder au découragement ».

Publicité
 

Le syndicat tout en rassurant les uns et les autres, compte utiliser la voie du droit pour traiter cette affaire. Il met en garde « quiconque tente ou tentera d’étouffer cette affaire » en prenant à témoin l’opinion nationale sur la suite qui en sera donnée.

« L’UNAPOL suivra particulièrement autant ce dossier que les autres dossiers similaires précédents. L’UNAPOL attire l’attention du Gouvernement sur le fait que des faits similaires s’étaient produits (attentats au Splendid Hôtel) et dénonce le silence coupable du Gouvernement et la gestion opaque et scabreuse de la hiérarchie de la Police et de la Gendarmerie pouvant entrainer une situation regrettable », lit-on dans le communiqué qui porte la signature du secrétariat à la communication et aux relations extérieures.

Yao Junior L.

(Visited 870 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse