Burkina Faso: Un élève de 11 ans se suicide, faute de moyens financiers pour retourner à l’école

1

Un élève de CE2 âgé de 11 ans, appelé Soumaïla Barro s’est donné la mort en buvant du poison, craignant  de ne plus pouvoir retourner à l’école, n’ayant pas obtenu la somme de 2750 Fcfa, représentant des frais de cotisation de l’association des parents d’élèves. La scène s’est déroulée le lundi 18 avril dernier dans le village  de Mangorotou, situé à environ 70 kilomètres de Bobo-Dioulasso .

Le papa du défunt Karim Barro témoigne que quelques jours plutôt, son enfant et certains de ses camarades avaient été renvoyés de l’école pour non paiement des frais de scolarité. Mais, il explique qu’il avait promis à son fils de payer cette somme après la vente des fruits de son verger.

Publicité

C’est ainsi que le petit Soumaila se rendit dimanche, la veille du drame au verger pour attendre d’éventuels acheteurs. Fatigué d’attendre les acheteurs, le père lui ordonna de rentrer à la maison tandis que lui patientera encore.

Une fois à la maison, le petit Soumaila raconta à sa maman que le véhicule des acheteurs a traversé leur verger sans s’arrêter. Et sa mère l’a rassuré en estimant que peut être au retour ils vont s’arrêter dans leur verger et il pourra retourner dès le lendemain en classe, avec ou sans les frais de scolarité.

Selon le témoignage de sa maman, Salamata Barro c’est en râlant qu’il ne retournait pas à l’école sans sa cotisation que le petit soumaila est entré dans la maison familiale puis en ressorti après avoir ingurgité une grande quantité d’un liquide, vraisemblablement de l’insecticide.

‘’Comme moi j’avais promis de payer sa cotisation à l’école une fois les mangues vendues, peut être quand je lui ai dit que ce n’était plus sûr que les acheteurs viendront, il est rentré tout découragé’’, culpabilise M. Barro.

Après quelque temps, le petit Soumaila commença à vomir. Transporté de toute urgence au CSPS du village, puis au CMA de Dandé et enfin au CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso, le jeune homme fini par rendre l’âme.

Publicité

‘’Si je savais que mon enfant osait poser un tel acte, même si c’est un prêt, j’allais le faire pour payer la cotisation’’, a regretté le père.

Qu’en pensez-vous ?

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->