Burkina: Ils falsifiaient la date de péremption des boissons pour les revendre (Vidéo)

0

La Police Nationale burkinabée vient de faire une  découverte qui donne une grosse frayeur. Il s’agit d’un entrepôt contenant un stock de boissons sucrées périmées en canette de marques diverses (coca cola, fanta, burn, malta) estimées à au moins 40 camions de 32 tonnes.  Les propriétaires de l’entrepôt falsifiaient les dates de péremption des boissons avant de les mettre sur le marché.
D’après le Directeur régional de la Police centre, les dates de péremption des boissons étaient modifiés avant la remise sur le marché.

« Les dates de péremption vont de 2011 à 2014 », indique le commissaire Paré. Les boissons proviennent de la Tunisie via Lomé au Togo. Une fois à l’entrepôt, explique le commissaire, les dates de péremption initiales sont effacées au dissolvant avant d’être passées sous une machine qui imprime la date de péremption de 2016.
Elles sont ensuite conditionnées par une autre machine dans des emballages plastiques avant d’être disséminées dans la ville.

Publicité
 

« Imaginez que tout ce stock ait été traité avant l’intervention », projette le commissaire, disant néanmoins ignorer depuis quand les propriétaires se livraient à ce commerce.

Lors de l’intervention, et pendant la visite « guidée » de la presse, les ouvriers de l’entrepôt étaient toujours sur les lieux, sous bonne garde des éléments de l’UIP-PN. Le commissaire a indiqué qu’il rendra compte à qui de droit pour suite à donner

1machines-boissons

Le commissaire principal Marcel Paré
Mais ce n’est pas encore fini. « Ce n’est que la partie visible de l’iceberg », explique le Directeur régional, un autre entrepôt fait l’objet de soupçon dans la ville de Ouagadougou.

Ce cas pourrait être répandu dans plusieurs autres pays, alors vigilance.

Publicité

2machines-boissons-3

(Visited 111 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse