Cameroun : après que les populations aient tué un serpent, un colonel se suicide dans son bureau

28

Le colonel Eyong Tambong Ebot a mis fin de manière tragique à ses jours à Bamenda dans la région Nord-Ouest au Cameroun. Au moment de l’acte, il se trouvait dans son bureau à la garnison militaire de Bamenda. Un suicide qui intervient quelques heures après l’histoire d’un serpent tué dans les locaux des services du cadastre.
Selon nos informations, ce commandant d’arme dans les régions de l’Ouest et du Nord-ouest, s’est donné la mort, avec son arme. L’officier supérieur était à la tête de la 22ème Brigade d’infanterie motorisée, principale arme d’occupation de l’armée de terre.
Selon des sources concordantes, arrivé à la garnison, comme cela est de coutume, il rentre dans son bureau, quelques temps après, les militaires de garde suivent un coup de feu; ils se précipitent dans son bureau et constatent le corps gisant dans le sang, le bout du canon pointé vers sa tête.
Le colonel Eyong Tambong Ebot tombe raid, la tête réduite en bouillie par l’arme selon la même source. Les militaires alertent la hiérarchie des Forces armées. Une enquête est ouverte selon la même source par la gendarmerie. Les gendarmes, qui poursuivent encore leurs enquêtes, devraient sans doute creuser, pour comprendre davantage les mobiles de ce suicide.
D’après les populations de Bamenda, il pourrait avoir un lien entre le serpent tué et le suicide du colonel. Les enquêtes qui ont été ouvertes vont nous éclairer sur la véritable motivation de ce suicide.

Publicité
 
Publicité
 
(Visited 2 896 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

28 commentaires

  1. Tous ceux qui racontent n’ont pas vu et ne font qu’analyser mais Dieu connait la vérité. Malheur à vous qui vous empresser de dire des choses si odieuses, je dis bien malheur à vous! Quiconque a cotoyé cet homme sait en son âme que même si on retournait le monde et le camer devenait usa c’est faux! La seule vérité dans cette histoire est qu’il est mort et enterré et c’est Dieu qui défendra sa cause alors malheur à vous

  2. l’histoire la c les racontages, que l’Etat nous dise reellement pourquoi il a tué cet Homme. psk la vrai version de cette histoire est dans les rues. le serpent n’existe meme pas, c une mise en scène. cet homme a été abattu de sang froid; ques ce qui peut motivé un monsieur avc un bon poste et pasteur d’eglise de surcroit a se suicider, Cameroun tu me soule.

  3. Si le serpent est diabolique tout est possible. Qui sais si ce colonel n’a pas un pact avec ce serpent ? On est en Afrique certains acts irréalistes y trouvent leur nid

  4. les Africains n’ont pas besoin d’HIstoire pareille car ils doivent se preoccuper de leurs problemes lies a leur HIstoire politique. Les histoires comme serpent-colonel-suicide… N’ont aucun rapport avec notre preoccupation. Mais alors, les enquetes doivent continuer pour bien savioir ce qui se passe

  5. monique ngo bitoungui sur

    pourquoi faire directement le rapprochement avec le serpent ? Est il le premier à poser cet acte ignoble ? De grace ne nous balancer pas n’importe quoi

  6. Tout laisse croire qu’il avait un lien parallele avec la tuerie du serpent dans les locaux,c’est une monnaie courante dans ce service à mon avis

Laissez une réponse