Cameroun : Biya exhorte les camerounais à faire usage de la sorcellerie pour éliminer Boko Haram

2

C’est le quotidien bi-hebdomadaire l’œil du sahel qui livre l’information selon laquelle le président Paul Biya invite les camerounais à utiliser de la sorcellerie pour anéantir les terroristes de Boko Haram.

En effet,  c’est lors d’une réunion d’évaluation et de sensibilisation sur les activités des comités de vigilance tenu le 28 janvier 2016  dans le département du mayo-sava que le gouverneur de l’extrême-Nord, Midjiyawa Bakari a transmis le message du chef de l’Etat à la population.

« Le chef de l’Etat a demandé d’intégrer dans la lutte contre Boko Haram, la dimension de la sorcellerie. Nous attendons de chaque village, des actions d’éclat dans ce sens.Nous voulons entendre que tel ou tel village a anéanti ou limité les dégâts de la secte terroriste grâce à la sorcellerie. Battez vous pour votre pays. Impliquez vous activement. C’est ce que le chef de l’Etat attend de vous. Et nous, nous attendons les résultats ».

D’après la loi fondamentale en vigueur, Paul Biya le chef suprême des armées camerounaises aurait créé une nouvelle stratégie de guerre :  » la sorcellerie « . Une technique fortement condamnée par les lois et règlements en vigueur dans le pays.

Publicité
 

Signalons que l’article 251 du code  Pénal camerounais condamne sévèrement les pratiques de sorcellerie en stipulant que :

Publicité
 

« Est puni d’un emprisonnement de deux à dix ans et d’une amende de 5 000 à 100 000 francs celui qui se livre à des pratiques de sorcellerie, magie ou divination susceptibles de troubler l’ordre ou la tranquillité publique, ou de porter atteinte aux personnes, aux biens ou à la fortune d’autrui même sous forme de rétribution. »

Le fait  que le président Paul Biya appelle les populations à  pratiquer de la sorcellerie pour vaincre la secte Boko Haram ne serait-elle pas une manière de prouver l’incapacité de l’armée Camerounaise à éradiquer ce fléau ?

Telle est la question qui alimente les débats depuis ce lundi dans l’étendue du territoire. Pour certains, c’est un moyen pour le chef de l’état de répondre à l’appel de certains chefs traditionnels de Ngoura à l’Est du pays qui  demandaient sur les antennes de la télévision à capitaux publics, l’autorisation de lancer la foudre aux éléments de Boko Haram.

Rappelons qu’en fin de l’année qui vient de s’écouler, les statistiques révèlent qu’environ 1068 civils, 70 militaires et policiers, ont perdu la vie au Cameroun dans le cadre de la guerre contre Boko Haram.

En près de deux semaines soit du 13 au 25 janvier 2016, au moins 57 personnes ont perdu la vie, et 70 autres ont été blessées, dans des attaques à la bombe,  organisés par la secte islamique Boko HHaram à l’Extrême-Nord du Cameroun, tous des civils comprenant femmes et enfants, soit 11 morts à Kouyapé le 13 janvier 2016, 5 à Nguetchewe le 18 janvier 2016, 37 à Bodo, le 25 janvier 2016 et 4 à Kerawa.

Qu’en pensez-vous ?

Source : http://koaci.com/cameroun-terrorisme-biya-appelle-populations-utiliser-sorcellerie-pour-vaincre-boko-haram-95496.html

(Visited 563 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

  1. ALEX LONTSI sur

    laissez les lois de côté,si la sorcellerie peut nous aider à héradiquer ce fléau,utilisons-là car les populations du grand nord dorment sans dormir

  2. ça se juste pour fortifier les militaires c’est aussi une partie de désespoir ou de l’échec jusque là mais comme on dit tout boule et boule courage seulement.

Laissez une réponse