Cameroun: Le cardinal Tumi demande à Biya de laisser le pouvoir en 2018

0

C’est au cours d’une interview accordée au quotidien en ligne Jeune Afrique, lundi 07 mars 2016, que l’archevêque émérite de Douala le cardinal Christian Tumi a demandé au président Paul Biya de surprendre les responsables du RDPC en déclinant leur invitation à se représenter » :

Publicité

« Si jetais à la place de Paul Biya, je surprendrais tout ce beau monde en disant c’est fini, je me retire. Je ne suis plus candidat, je demanderais que mon parti désigne quelqu’un d’autre pour prendre la relève »

car à 83 ans on est “fatigué ” et par conséquent on ne peut plus tenir les rênes d’un poste aussi prestigieux que la présidence de la république. Il ne s’arrête pas là, il continue son propos en prenant exemple sur lui-même.

“Je ne suis pas contre la candidature du Chef de l’État. Mais voyez vous, nous avons presque le même âge, et à cet âge là, quelque soit son endurance ou sa force physique, on est affaibli. Je ne peux pas faire aujourd’hui ce que je faisais il y’a 20 ans. Quand on est vieux, on peut être un bon conseiller, mais on ne peut plus diriger un pays si jeune et si complexe.”

C’est dans ce même ordre d’idées que Vincent Sosthène Fouda président du Mouvement Camerounais pour la Social-Démocratie (M.C.P.S.D) a salué le courage du président Paul biya pour tout ce temps qu’il a consacré au service de la nation, et il lui demande en retour de soutenir sa candidature aux prochaines élections présidentielles.

Publicité

« Le président Paul Biya a donné 48 ans de sa vie au service du Cameroun, en cela nous lui devons beaucoup. Au sein du bureau politique du Mouvement Camerounais pour la Social-Démocratie [M.C.P.S.D] nous saluons ces 48 ans. Il est arrivé au pouvoir à 49 ans, il en a aujourd’hui 83, l’âge de la grandeur biblique dans tous les sens. Je sais qu’il voudrait se reposer mais il souhaite s’assurer qu’il laisse un pays en paix. Nous pensons au MCPSD que la grandeur d’un homme n’est pas dans ce qu’il est mais dans ce qu’il rend possible. Paul Biya rend possible la transition douce au Cameroun voilà pourquoi à titre personnel je voudrais le saluer, Paul Biya – Il a su être plus grand que sa condition d’homme, il rend possible l’avenir voilà pourquoi il ne va pas se représenter à l’élection présidentielle d’octobre 2016. Je l’appelle donc à soutenir notre candidature à cette élection parce que nous sommes le candidat de l’interposition, le candidat du rassemblement au bras ouvert pour la réconciliation nationale et citoyenne ».

Qu’en pensez-vous

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->