Cameroun : la gendarmerie Camerounaise abat 15 coupeurs de route dans la région de l’Est

2

Ils faisaient partie d’un groupe de présumés rebelles sévissant à la frontière entre le Cameroun et la République centrafricaine (RCA). Il est environ 17 heures et 30 minutes lorsque dans la cour de la légion de gendarmerie de l’Est, un pick-up de ce corps manœuvre.
A l’arrière, assis sur les corps des coupeurs de route abattus, des soldats cagoulés. Ils appartiennent tous au détachement du Groupement polyvalent d’intervention de la gendarmerie nationale (Gpign), une unité d’élite qui, selon le chef de cette troupe, « n’agit que sur les ordres du commandant de légion ». Et c’est justement le Colonel Eyong, le commandant de la légion de gendarmerie de l’Est, qui a commandé cette expédition qui a abouti à « la mise hors d’état de nuire » de 15 coupeurs de route dans la zone comprise entre les villages Mombal et Gado-Badzéré situés dans le nord du département du Lom-et-Djerem, pas très loin de Garoua-Boulaï.
Selon le Colonel Eyong c’est l’arrestation du coupeur de route le nommé Harouna et sa collaboration qui permettra de découvrir le reste des 14 autres coupeurs de route. Ayant décrit exactement où se trouvaient les 14 coupeurs de route, le détachement du Gpign va organiser une mission dont le but c’est de mettre hors d’état de nuire ces redoutables bandits.
L’épilogue s’est déroulé au lieu-dit Nguiré à la frontière entre le Cameroun et la Rca ». « Lorsque nos éléments sont arrivés sur place, Harouna a averti ses compères de leur présence à ses côtés », relate le Colonel Eyong. Etant ainsi avertis, les présumés bandits ouvrent le feu sur les éléments du Gpign qui ripostent non sans les avoir sommés de déposer les armes. Avec Harouna, quatorze autres coupeurs de route tombent.
Pour Samuel Dieudonné Ivaha Diboua le gouverneur de la région de l’Est pense que, « c’est le fait de n’avoir pas obtempéré qui a conduit à cette tuerie massive. Nous sommes convaincus que s’ils avaient déposé leurs armes, ces personnes auraient été simplement présentées au procureur de la République qui aurait donc ouvert une enquête sur elles. »

Publicité
Publicité

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

  1. Bravo à ces gars qui veillent sur le pays…y’en a marre de ces rebelles qui viennent ici chez nous semer le désordre…qu’est ce que nous (le Cameroun) on a à faire de leurs problèmes avec leurs dirigeants?…bravo les gars!!!

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->