Cameroun: Paul Biya crée une société pour le transport de l’électricité

0

La Société Nationale de transport de l’énergie électrique vient d’être créée par un décret du chef de l’Etat camerounais décret signé le jeudi dernier. Désormais Enéo l’actuelle société chargée du transport et de la commercialisation de l’énergie électrique au Cameroun sera dispensée du volet transport.
Le décret du Président camerounais souligne clairement que le transport et l’entretien du réseau de distribution de l’énergie électrique relève dorénavant de la Sonatrel. La société nationale de transport de l’électricité est une entité à capitaux publics. Elle vient ainsi compléter une architecture du secteur de l’électricité camerounaise dont les principaux acteurs sont : EDC (Electricity Developement coorporation) qui a la responsabilité des gros investissements dans le secteur.
Ensuite Sonatrel qui se charge de transporter l’énergie produite et enfin Enéo qui assume le charge de la commercialisation. Pour le consommateur l’effet logique devrait être la baisse des prix au niveau des factures puisque le coût du transport de l’énergie ne sera plus directement appliqué dans la facturation de proposée par l’entreprise Enéo.
La qualité de la fourniture en énergie électrique devrait également connaitre une amélioration d’autant plus que le transport de l’énergie requiert de gros investissements qui jusqu’ici n’ont pas été fait pas les sociétés à capitaux privées qui se sont succédées dans la gestion de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun.
Le réseau actuel de transport de l’électricité est vétuste et date de plus d’une vingtaine d’années en réalité il date de l’époque de la construction des principaux barrages hydroélectriques du Cameroun. Avec la construction de nouvelles structures de production électrique, il était impératif de construire de nouveaux réseaux de transport. En créant la Sonatrel, l’Etat camerounais s’engage à le faire.

Publicité
 
Publicité
(Visited 152 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse