Des canettes de limonades imitées et frelatés sur le marché ivoirien, un grand danger pour les consommateurs

0

Depuis le lundi 23 mai, l’association des consommateurs de Côte d’Ivoire a donné une information qui fait froid dans le dos. 

Publicité
 

La Fédération des associations de consommateurs actifs de Côte d’Ivoire (Facaci), à travers son président Marius Comoé, a révélé lors d’une conférence de presse une information selon laquelle, des produits d’imitation frelatés à savoir les canettes et bouteilles de limonades seraient en grande masse sur le marché ivoirien.

Publicité

« Les consommateurs sont en danger, des boissons frelatées ou d’imitation y compris des limonades ont envahi le marché local« , s’est-t-il inquiété, indiquant que ces boissons frelatées sont pour la plupart « la cause de nombreuses maladies ».

« En dehors des boissons frelatées qui proviennent notamment des pays de la sous-région, il existe au plan national, des structures clandestines qui fabriquent aussi ces boissons souvent avec du méthanol qui cause fréquemment des morts parmi les consommateurs« , a encore dénoncé Marius Comoé.
Selon le président des consommateurs, cette dramatique situation  profiterait à des personnes tapis dans l’ombre, et non identifiées pour l’instant.  Il s’est également indigné devant le silence des ivoiriens.
A en croire monsieur Comoé,  les boissons en provenance des pays de la sous-région ne sont soumises à aucun contrôle. « les régions de l’Est, du Sud-Est et de l’Ouest du pays sont les plus envahies par les boissons frelatées à cause de la proximité avec le Ghana et le Libéria, des pays où la production des boissons n’est pas soumises aux normes« , martèle t-il.
Le président de la Facaci invite le gouvernement à baisser les taxes sur la production de la boisson au niveau local à l’effet de jouer sur le prix de vente. « Cela éviterait aux consommateurs de se tourner vers les boissons frelatées qui inondent le marché« , a-t-il expliqué.
 Pour rappel, l’an dernier, le Burkina Faso à fait face à un gros réseau de trafic de canettes périmées de soda.  1300 tonnes de canettes périmées, dont les dates étaient falsifiées, ont été saisis par la police nationale
 Les boissons provenaient de la Tunisie via Lomé au Togo. Une fois à l’entrepôt, les dates de péremption initiales sont effacées au dissolvant avant d’être passées sous une machine qui imprime la date de péremption  de 2016.  »C’est le lieu d’appeler la population à plus de vigilance ».
(Visited 532 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse