Carla Bruni : D’incroyables révélations sur son père biologique, publiées par sa mère

0

La mère de Carla Bruni, Marisa Bruni-Tedeschi a publié récemment un ouvrage intitulé ‘’Mes chères filles, je vais vous raconter’’. Dans ce livre, l’auteure dévoile un secret qui a ébahi plus d’un, même si sa fille était déjà informée depuis vingt ans maintenant. Elle explique que c’est avec le fils de son amant qu’elle a conçu Carla.

Le livre de Marisa Bruni-Tedeschi paru aux éditions Robert Laffont, révèle que l’épouse de Nicolas Sarkozy, n’est pas la fille biologique de celui qu’elle appelle papa, un certain Alberto Bruni-Tedeschi. Quand ce dernier s’apprêtait à rendre l’âme, il a soufflé à Carla que tous deux n’avaient pas de lien de sang, mais qu’il l’avait élevée comme sa fille malgré tout.

Publicité
 

Une fois informée, Carla a cherché à entrer en contact avec son vrai père biologique, un homme d’affaires appelé Maurizio Remmert résidant au Brésil. La vérité que Marisa Bruni-Tedeschi dévoile dans son livre, c’est que cet homme plus jeune qu’elle était le fils d’un de ses amants. A l’époque, lui avait 19 ans, la mère de Carla Bruni 35.

Elle l’a même expliqué aussi dans une interview accordée à Europe 1, l’auteure a confié qu’elle avait consacré un chapitre à ce pan de son existence : « C’est une chose importante pour ma fille. J’ai fait un chapitre dans le livre pour lui expliquer pourquoi je ne lui en avais jamais parlé. Dans le fond, il y a toujours une petite rancœur pour ça. » Carla Bruni avait pourtant confié qu’elle n’en avait voulu à personne après cette révélation. Mais elle a ensuite commencé une psychanalyse. Sa mère avait tenté de l’aider à relativiser cette situation en prenant les choses du bon côté : « Un jour, je lui ai dit : “Ne te plains pas. Tu en as deux au lieu d’un. Et ils sont tous les deux très bien.” » Vu comme ça…

Il faut rappeler que Carla Bruni maintient toujours les relations avec son père Maurizio Remmert, qui était même à ses côtés le jour de son mariage avec Nicolas Sarkozy en 2008.

Publicité
 

Dans le même ouvrage, elle révèle que c’est à l’adolescence qu’elle va être abusée sexuellement par son prof de piano. Un passage très douloureux, selon elle, sur lequel elle revient dans les colonnes du magazine Point de vue. « A 15 ans, ce professeur turinois chez lequel j’allais deux fois par semaine a ouvert sa braguette pendant que je jouais pour en sortir un étrange objet. Stupéfaite, je suis partie et j’ai décommandé la leçon suivante. Puis j’y suis retournée, m’attendant sans cesse à voir surgir de son pantalon ce « lapin » qui me faisait penser aux jouets de foire munis d’un ressort. Le jour où il m’a demandé de le caresser, je n’ai pas osé refuser » se souvient-elle.

(Visited 2 750 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse