Centrafrique: Une unité de police accusée d’avoir assassiné 18 personnes

1

A en croire l’ONG Human Rights Watch, des personnes auraient été exécutées par une unité de la police de Bangui, la capitale centrafricaine.

Dans son nouveau rapport, l’ONG a accusé des membres d’une unité spéciale de lutte contre la criminalité en République centrafricaine d’avoir assassiné illégalement au moins 18 personnes, voir plus entre avril 2015 et mars 2016.

Publicité
 

L’ONG indique que, Robert Yékoua-Ketté, l’ancien directeur de cette unité, l’Office central de répression du banditisme (OCRB), qui a été éjecté de ses fonctions le 8 juin, serait directement impliqué dans 13 incidents, et devrait faire l’objet d’une enquête en vue de poursuite.

Communément appelé le “cow-boy de Bangui” ou encore “shérif de Bangui”, c’est après un décret de la présidente de transition Catherine Samba-Panza que Yékoua-Ketté, le directeur de l’OCRB a été porté à ce poste en février 2015, alors que le pays sortait de plus deux ans de conflit sectaire prolongé.

Notons qu’il a été limogé par le président Faustin Archange Touadéra le 08 juin 2016 dernier.

Publicité

Qu’en pensez-vous ?

Source : http://koaci.com/centrafrique-unite-police-accusee-davoir-execute-personnes-99734.html

(Visited 155 times, 1 visits today)


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. Ah désolé les unités de la Police Centrafricaine n ont rienvfait pour meriter tous ces mensonges des ONG Ouf mais ceux tués par les seleka ont été comptabilisés? Ils le font au su et vue des ces malheureux ONG.Appliquer au moins la droiture mes cheres vous êtes le noeuds des problèmes centrafricains.

Laissez une réponse