CHAN 2018: la CAF retire l’organisation au Kenya

1

Le Kenya qui devait organiser le Championnat d’Afrique des Nations (Chan) vient de se voir retirer l’organisation par la Confédération africaine de football. La décision a été rendue publique, samedi 23 septembre. Le coup d’envoi de la deuxième plus grande compétition de football sur le continent africain était prévue au Kenya, dans quelques mois.

« A une écrasante majorité des membres présents, il a été décidé du retrait de la compétition au Kenya au regard des retards accumulés et de différents rapports des missions d’inspection conduites dans le pays, dont la dernière s’est déroulée du 11 au 17 septembre 2017 », peut-on lire dans un communiqué publié sur le site internet de la CAF.

Publicité

Un délai de 7 jours pour postuler

Réunis ce samedi à Accra au Ghana, les responsables de la Confédération africaine de football ont donc finalement retiré au Kenya l’organisation du CHAN2018. Une décision qui semblait prévisible après le rapport concernant le retard dans les travaux : trois des quatre stades censés accueillir les matches ne sont pas totalement prêts.

L’instabilité politique du pays, suite à un énième report de l’élection présidentielle, n’a peut-être pas non plus rassuré la CAF à trois mois et demi de la phase finale (12 janvier-février). Le Comité exécutif a accordé un délai de 7 jours aux différentes associations nationales désireuses d’organiser le prochain CHAN. « Instruction a été donnée au secrétaire général de la CAF, d’ouvrir immédiatement un appel à candidature pour un nouveau pays hôte, stipule le communiqué. La date limite de recevabilité des candidatures est de sept jours à compter du dimanche 24 septembre. L’identité du pays hôte sera dévoilée dans un délai de 15 jours maximum à compter de l’ouverture de l’appel à candidatures ».

« Nous prendrons certainement ici au Ghana des décisions importantes pour la transformation et le développement du football en Afrique », avait déclaré le président Ahmad lors de son arrivée à Accra au Ghana. Lors du Symposium de Rabat au Maroc en juillet dernier, il avait aussi répété à plusieurs reprises qu’il ne voulait plus d’amateurisme dans l’organisation de grands évènements.

Des doutes depuis plusieurs mois

Le Championnat d’Afrique des nations, qui est réservé aux joueurs locaux contrairement à la CAN, met en valeur seize équipes africaines. Il avait été organisé la dernière fois au Rwanda en 2016, remporté par la RDC, qui s’est qualifiée pour la prochaine édition.

En juin dernier, le deuxième vice-président de la CAF, Constant Omari, avait déclaré à RFI : « Nous avons effectué une visite de tous les sites. En ce qui concerne l’hôtellerie, l’hospitalité, les transports, il n’y a rien à redire. Par contre, au niveau des infrastructures, il y a du travail ». Quelques mois auparavant, la CAF avait pourtant décidé de maintenir sa confiance au Kenya. « Nous avons obtenu des garanties de la part du gouvernement, assurait Constant Omari. Ils vont redoubler d’efforts pour être prêts au moment opportun. Nous nous sommes mis d’accord pour qu’il y ait une autre mission d’inspection, à la fin du mois d’août ».

Publicité

La CAF avait décidé d’accorder l’organisation du Championnat d’Afrique des nations 2018 au Kenya, le 21 février 2014 au Caire. Ce qui aurait été une première pour ce pays d’Afrique de l’Est qui n’a jamais eu l’occasion de recevoir une grande compétition continentale de football.

L’Egypte pays organisateur de la CAN des moins de 23 ans 2019

Le sujet de la CAN 2019 au Cameroun a aussi été abordé. « Une réunion de la commission d’organisation sera convoquée dans les plus brefs délais, afin d’élaborer les termes de référence de l’appel d’offres à ouvrir, pour la sélection d’un cabinet d’audit chargé d’effectuer les missions d’inspection des infrastructures devant abriter le tournoi », annonce la CAF. « Je veux encore répété que nous n’avons jamais mis en doute l’attribution de la CAN au Cameroun. Mais nous nous sommes inquiétés des préparatifs et c’est notre droit. La CAN nous appartient et nous avons le devoir de la protéger », a affirmé le président Ahmad en conférence de presse.

Le comité exécutif a par ailleurs désigné l’Egypte comme pays organisateur de la CAN des moins de 23 ans 2019, passage obligé pour la qualification en vue des Jeux olympiques de Tokyo 2020, suite au retrait de la Zambie.


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->