Charlie Hebdo : Environ 300 musulmans manifestent contre le journal satirique à Abidjan

2

Selon les sources sécuritaires, environ 300 musulmans ont exprimé leur colère vendredi à Abidjan suite à la caricature du prophète Mahomet en une de l’hebdomadaire français Charlie Hebdo, un évènement considéré inédit  dans ce pays où musulmans et chrétiens, qui représentent respectivement 40% et 30% de la population, vivent en harmonie.

 

Publicité
 

« Ils étaient entre 200 et 300, encadrés par des forces de police, dans le sud d’Abidjan » en fin d’après-midi, a déclaré la source sécuritaire. Les marches confessionnelles de ce genre y sont très rares.

Certains

Les manifestants dans leur marche sur le boulevard Valéry Giscard d’Estaing, arboraient des t-shirts « Ne touchez pas à mon prophète » ou « La liberté d’expression ne donne pas le droit d’insulter la foi d’autrui », tandis que des pancartes « Je ne suis pas Charlie ! Je suis le prophète Mahomet ! » étaient visible dans la foule, a rapporté un confrère ivoirien.

Publicité

En marchant donc sur le boulevard Valéry Giscard d’Estaing, qui est l’un des plus grands axes d’Abidjan, qui mène à l’aéroport, ils ont généré un grand embouteillage, avant de se disperser plus tard et dans le calme.

(Visited 117 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

  1. Dieu est unique sur

    Attend je ne vous comprend ou effectivement il y a eu des marches que j’ai moi meme participé mais nous avons absolument rien cassé et brullé ces abusé quoi vraiment vous m’avez deçu je ne vous croirais plus car j’avais confiance en vous vraiment que Dieu dans ça misericorde vous pardonne

  2. Des marches sans désordre pour marquer son refus de cautionner les ******** d’un journal qui se donne le Droit de mépriser la foi des autres, n’ont rien d’incroyable. Tous les croyants se devaient de marcher d’ailleurs car ce titre s’est attaqué à Issa (Jésus Christ ).Pourquoi ne pas le voir comme une marche de tout ceux qui ont foi en Dieu?

Laissez une réponse