Côte d’Ivoire: A 21 ans ce jeune chef d’entreprise rêve d’être milliardaire très bientôt

17

A 21 ans, Ibrahim Ben Aziz Konaté est chef d’entreprise depuis plus de deux ans et à pour objectif d’être milliardaire à 30 ans. Ce jeune homme à peine sorti de l’adolescence a reçu le 6 août le prix national d’excellence du meilleur chef d’entreprise « catégorie jeune ».

Depuis son jeune âge, Ibrahim s’est forgé un caractère de dirigeant et de leader. Il forgera son leadership tout au long de cursus scolaire.   « Au collège j’ai été un élève moyen mais j’ai toujours été chef de classe, président du conseil scolaire parce que j’aime diriger et j’ai ce leadership en moi. Je me suis habitué à diriger et c’est ce qui m’a beaucoup aidé à avoir une certaine facilité dans l’entreprise« , raconte il.

Il se lance dans l’entrepreneuriat après avoir obtenu le baccalauréat D en 2013 au lycée garçon de Bingerville. Il crée une ferme de volaille. Dans sa ferme où il côtoie à longueur de journée ses poulets, Ibrahim semble visiblement relaxe. Le jeune manager ne se sépare jamais de son ordinateur devant lequel il est toujours assis pour penser la stratégie permettant d’accroître son cheptel.
Son entreprise il l’a lancé avec un capital de 60.000 Fcfa après avoir été inspirée d’un documentaire. « L’idée est partie d’un documentaire dans lequel j’ai vu que la Côte d’Ivoire continue d’importer de la volaille et j’ai vu qu’il y avait quelque chose à faire dans ce domaine« , se souvient-il. »Je suis parti avec ce qui se rapprochait au mieux de moi. C’est une entreprise d’agro-alimentaire. Mais il fallait bien commencer par un produit et c’est le poulet parce qu’il était accessible à moi. Je me suis renseigné sur le marché, étudié sur le Net et appris auprès de ceux qui le faisaient déjà« , explique Ibrahim qui dit s’être appuyé sur « les faiblesses » de son concurrents direct « Coquivoire » pour débuter ses activités.

Publicité

Titulaire d’une licence en finance comptabilité et gestion et actuellement en master 1, Ibrahim tient bien les rênes de son entreprise Volaille d’Or « Sas » situé sur la route de Bingerville précisément à Faya (Abidjan-Est).

Aujourd’hui son entreprise est spécialisée dans la production et la distribution des produits agroalimentaires dont la spécificité est de vendre du poulet à des prix concurrentiels et les principales cibles sont les ménages. La vision de volaille d’Or, indique le jeune Ibrahim est de « faciliter l’accès de ces produits aux populations africaines ». « Nous avons commencé avec le poulet de chair sinon, il y aura d’autres produits« , ajoute confiant le jeune président fondateur.

Volaille d’Or emploie jusqu’à ce jour « sept employés permanents et six contractuels » en majorité des étudiants.

« Dès que les poulets sont tués, ils sont emballés et livrés. La livraison est gratuite« , précise Ben Aziz tout en montrant les photos de ce que son entreprise fait.

La confiance qu’il a su créer avec ses clients, lui a permis de mettre en place ce qu’il appelle un contrat d’investissement.

« A certain moment donné, l’entreprise a eu assez de succès et il y a eu rupture de stock donc j’ai créé un contrat d’investissement pour permettre à mes clients d’investir dans l’entreprise », dit-il. Un chalenge gagné par le jeune entrepreneur puisqu’en un mois, il a pu avoir deux millions Fcfa de financement clients qu’il a pu rembourser avec des intérêts.

Si aujourd’hui Volaille d’or fait des chiffres d’affaires mensuelles qui tournent autour de 3 voire 4 millions Fcfa, le jeune entrepreneur se rappelle toutefois des d’échecs et des difficultés qu’il a su surmonter avant de monter son entreprise car n’ayant eu aucune aide financière.

« J’ai vendu des ignames au marché, j’ai travaillé sur des chantiers et ce sont ces revenus-là qui m’ont permis de monter l’entreprise petit à petit« , souffle Ben Aziz.

Outre ses activités professionnelles dans la volaille, Ibrahim Ben Aziz Konaté est depuis 2016 conférencier dans les écoles supérieures pour la promotion de l’entrepreneuriat jeune (HEC d’Abidjan, Groupe CSI), également à la Banque mondiale et consultant formateur à la Banque africaine de développement (BAD).

Publicité

« Je ne demande pas de rémunération pour mes interventions à la Banque mondiale et la BAD mais je me fais un carnet d’adresse très intéressant pour le futur« , fait-il savoir.

Toute comme son idole le multimilliardaire américain, Bill Gates, Ben Aziz aîné d’une fratrie de huit enfants, veut devenir milliardaire à 30 ans.

« A la BAD j’ai dit que je dois être milliardaire à 30 ans, c’est ce que j’ai dit à la BAD« , lâche-t-il serein.

Ibrahim Ben Aziz compte tenir son paris en projetant d’expatrier son entreprise dans la sous-région et partout en Afrique. « C’est un groupe de distribution qui est en train d’être créé », assure Ibrahim.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

17 commentaires

  1. Damien avocefohoun sur

    C’était mon objectif monsieur Ibrahim si vous pouvez me former dans cette domaine je serais fière de vous mon numéro de téléphone est +22967840760et +2297119619 mon ces avocefohoun Damien je suis beninoise

  2. Bonjour.

    Déjà mes félicitations et beaucoup de courage pour la suite. Moi jeune ayant la même formation que toi sur le plan scolaire et ayant la même vision. La mienne s’étend sur les activités agropastorales dans l’ensemble. J’ai débuté avec les pondeuse que j’ai laissé que je compte revenir avec les poulets de chair. Mais présentement suis dans l’activité de porc et l’agriculture de plantain.

    J’aimerais bien qu’on échange si possible. Je réponds au +237699806305 compte whatsapp aussi.

    Je demande aussi à AFRIKMAG de nous aider à entrer en contact avec toi.

  3. aboubacar cisse sur

    Je suis très fier de vous je suis aussi un jeune entrepreneur mais nous exerçons dans le domaine de gaz butane je veux sincèrement denenir comme vous!!

  4. Felicitation frère suis très sensible et accorde bcq d ‘intérêt à cette histoire d ‘ entreprnariat. j ‘ encourage ton initiative et surtout ton courage .U as osé tout en étant fort de traverser tous ses épreuves et obstacles généralement qui font abandonnés beaucoup.mais comme disais kelkun ta une idée , et u as sue mettre cela en pratique et ceci à cause d ‘ une vision que u veux atteindre .alors un seul mot courage et courage .

    Bravo une fois de plus .moi également suis au Cameroun et suis en phase de mette sur pied mon entreprise et c ‘ est dans le même sens que le tien .alors à te lire u me booste davantage .

    Puis je avoir ton contact ? je réponds au 237 675468330
    Et mon mail.christelleguegne@ yahoo.fr

    Merci

  5. Renaud Tandjiekpon sur

    Félicitations à toi moi aussi je travaille dans ce domaine et j’ai besoin de ton aide mon numéro c’est 67598591. Je suis béninois

  6. Sem HOUNNOU sur

    je suis très content de toi, tu va reussi, tu doit reussi et tu reussira toujours, je serai comme toi. mon numero est 67572025

  7. ABDOULAYE ATEKPLESSI ARAFATH sur

    Félicitation Mr Ibrahim.je vovdrais être comme toi.Mon numéro est le suivant +229 95 33 45 70

    • Renaud Tandjiekpon sur

      Félicitations à toi moi aussi je travaille dans ce domaine et j’ai besoin de ton aide mon numéro c’est 67598591. Je suis béninois

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->