Côte d’Ivoire: Accord entre gouvernement et mutins

0

Après quatre jours de mutinerie à Bouaké, à Abidjan, et d’autres villes du pays, un accord a été finalement trouvé entre le  gouvernement du président Alassane Ouattara, et les mutins. « Les militaires sont rentrés dans les casernes, les corridors sont libérés, et les forces de sécurité y sont » a fait savoir le ministre Alain-Richard Donwahi, mardi devant la presse, au lendemain de l’annonce d’accord trouvé et diffusé sur les antennes de la RTI.

Publicité
 

Il a été décidé qu’il sera versé sous peu, 5 millions de F CFA dans les comptes des 8400 soldats issus de l’ex-rébellion. Le gouvernement se penchera par la suite, sur une série de revendications relatives aux conditions de vie et de travail des militaires du pays en accélérant la mise en œuvre de la loi de programmation militaire.

Le ministre a par ailleurs dressé un bilan de la mutinerie : « Il y a eu 9 blessés et 2 morts. Des enquêtes sont en cours pour déterminer les auteurs d’actes délictueux » a précisé le ministre Alain donwahi, qui mentionnera que le dialogue a été privilégié pour éviter d’endeuiller des familles, « Le Gouvernement a privilégié le dialogue car c’est l’arme des forts… Le Gouvernement n’a pas voulu user de la force pour éviter d’endeuiller des familles ivoiriennes. »

Il faut dire qu’avant ce retour au calme, plusieurs réactions ont été entendues à la suite de la mutinerie.
Les partis politiques ont fait une sortie au cours de laquelle, il a été demandé aux mutins de rejoindre les casernes. Après le PDCI-RDA lundi, Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) de Mamadou Koulibaly a donné sa position sur cette énième mutinerie, qui a fait des victimes et de nombreux dégâts matériels. A travers sa déléguée générale Monique Gbekia, LIDER demande au Parlement de bien vouloir se saisir du dossier, afin que la représentation populaire puisse apporter sa participation au règlement pacifique de cette crise.

Publicité

Rappelons que c’est la troisième mutinerie sous l’ère du pouvoir Ouattara. L’on se souvient que la première a eu lieu en 2014, et la deuxième en janvier 2017.
.

(Visited 416 times, 5 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse