Côte d’Ivoire : le président Ouattara « n'enverra plus d'Ivoiriens devant la CPI »

0

Alors que l’ancien président Ivoirien Laurent Gbagbo et son ancien ministre de la jeunesse Blé Goudé comparaissent actuellement devant la cour pénale internationale pour leur rôle présumé dans la crise post-électorale en Côte d’Ivoire, le président Alassane Ouattara a affirmé hier jeudi 04 février qu’il « n’enverra plus d’Ivoiriens » à la Cour Pénale Internationale(CPI).

« La CPI a joué le rôle qu’il fallait. À la sortie de la crise électorale, nous n’avions pas de justice, le pays était totalement en lambeaux (…) maintenant nous avons une justice qui est opérationnelle et qui a commencé à juger tout le monde sans exception. Ces procès commenceront très rapidement et je souhaite que ça aille plus vite que la CPI », a-t-il ainsi déclaré après un entretien à Paris avec François Hollande.

Publicité
 

« Nous attendons la manifestation de la vérité. Nombreux sont ceux en Côte d’Ivoire qui estiment que justice doit être rendue. Le plus tôt sera le mieux », a-t-il également expliqué à propos du procès en cours à La Haye.

Pour les partisans de Laurent Gbagbo, la cour pénale internationale tarde à enquêter sur les auteurs des violences au sein du camp d’Alassane Ouattara. Les partisans de Laurent Gbagbo dénoncent une justice des vainqueurs.

« Je ne sais pas ce que veut dire justice des vainqueurs, la justice est la même pour tous », a-t-il assuré. Mais désormais, les procès se tiendront devant la justice ivoirienne, a souligné le chef de l’État. « Je n’enverrai plus d’Ivoiriens à la CPI », a-t-il insisté, tout en affirmant que la Côte d’Ivoire n’envisage pas de se retirer de la CPI.

Publicité

Source:france24.com

(Visited 352 times, 1 visits today)


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse