Côte d’Ivoire : Une manifestation des victimes des déchets toxiques dispersée par la police

0

Les victimes des déchets toxiques ont décidé de passer à la vitesse supérieure le mercredi 09 mars pour montrer leurs ras le bol. Une source sécuritaire a confié que, c’est une cinquantaine de victimes, en majorité des femmes qui se sont mobilisés pour rallier le secteur du bloc ministériel au Plateau, le quartier administratif et des affaires d’Abidjan pour tenter de «marcher» sur le palais présidentiel et exprimer leur mécontentement après le report de l’audience du procès dit des «déchets toxiques», nous rapporte APA.

Mais la manifestation des victimes des déchets toxiques a été vite dispersée, par la police ivoirienne. « Elles ont été dispersées et priées de regagner chez elles en attendant la tenue de l’audience la semaine prochaine », a lâché la source sécuritaire.

Publicité
 

L’audience a été reportée au mercredi 16 mars prochain pour diverses raisons, notamment l’absence d’un magistrat pour cause de maladie, précise une autre source qui a requis l’anonymat. Ce procès est relatif au détournement de 4,5milliards de FCFA destinés à l’indemnisation de plus 6000 victimes des déchets toxiques.

Le déversement de résidus toxiques du cargo Probo Koala, un navire pétrolier battant pavillon panaméen, à Abidjan en août 2006 avait causé la mort de 17 personnes, selon la justice ivoirienne, et des milliers d`intoxications.

Après un accord signé en septembre 2009, Trafigura, l’affréteur du cargo Probo Koala, a versé 22,5 milliards de francs CFA (33 millions d’euros) destinés à quelques 30.000 victimes.

Publicité

En février 2007, la compagnie avait conclu un accord amiable avec l’Etat ivoirien qui arrêtait toute poursuite en contrepartie du versement d’une indemnisation globale de plus de 100 milliards de FCFA (152 millions d’euros).

(Visited 418 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse