Côte d’ivoire : violent affrontement entre les femmes du parti de Laurent Gbagbo et la police

1

C’est au palais de justice d’Abidjan qu’un violent affrontement est survenu entre les policiers et les femmes du FPI(le front populaire Ivoirien), le parti politique de Laurent Gbagbo.

Les raisons de cet affrontement divergent. Les policiers et les militantes du FPI s’accusent mutuellement. D’après les femmes du FPI, les policiers se sont opposés à leur arrivée au palais de justice pour soutenir Odette Lorougnon et ses codétenues à leur procès.

Publicité
 

Mais pour la police, les femmes du FPI ont fait le désordre au palais de justice en se couchant au sol dans le hall du palais. Les policiers disent les avoir demandé d’évacuer le palais, ce qu’elles se sont opposées à faire d’où l’affrontement.

Certaines femmes du FPI pensent que la police agit à la solde du régime et du très contesté Pascal Affin Nguessan accusé de trahison par les pro-Gbagbo.

Même si l’attitude des femmes du FPI peut être condamnable, il faut dire que c’est une leçon forte pour toutes les femmes africaines. Ces femmes démontrent qu’elles peuvent clairement exprimer leur mécontentement, elles peuvent ouvertement s’opposer à un régime.

Publicité

A travers l’attitude de ces femmes du FPI, les autres femmes africaines devraient se dire qu’elles peuvent manifester ouvertement contre un régime. Car la femme africaine a aussi son mot à dire sur des questions politiques, son rôle n’est pas seulement à la cuisine mais c’est de contribuer à la bonne marche de la vie politique de son pays.

Les multiples révisions des constitutions qu’on connaît dans certains Etats Africains, combien de femmes manifestent contre tout cela? Il faut bien que les femmes Africaines apprennent à occuper leur place dans le destin politique de l’Afrique comme les femmes du FPI ont essayé de le faire.

(Visited 641 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse