Alex Lewis : »Mon fils me voyait comme un monstre »

0

Un jeune père de famille, Alex Lewis a été victime d’une maladie très rare, la bactérie « mangeuse de chair ». Face à l’évolution dégradante de sa maladie, l’ultime recours des médecins étaient d’amputer ses quatre membres et une partie de son visage. Son histoire personnelle fait l’objet d’un documentaire sur la chaîne britannique Channel 4, qui sera diffusé ce 28 avril 2016. Une véritable leçon de vie!

En effet, le calvaire d’Alex a débuté en novembre 2014. Il croyait avoir contracté un simple rhume. Mais quand il va aux toilettes, il aperçoit des traces de sang dans son urine. A l’hôpital, les médecins établissent qu’il souffre du syndrome du choc toxique streptocoque de groupe A. Le pronostic vital des spécialistes ne lui donnent que 3% de chances de survie.

Rapidement, le virus se répand dans tout son organisme et il se manifeste par une défaillance de ses organes. Très vite, il entre dans un coma artificiel pendant une semaine. Ses doigts, ses orteils, ses lèvres, son nez et une partie de ses oreilles sont devenus noirs. Les médecins décident unanimement d’amputer le patient de ses deux bras, des deux jambes, des lèvres et du nez. Une autre opération de 16 heures sera nécessaire pour sauver son bras droit.

Publicité
 

Alex s’est montré courageux et  a fini par s’en sortir. Aujourd’hui, il a retrouvé goût à la vie et appris à se déplacer avec des prothèses. Il a aussi subi de nombreuses interventions chirurgicales au visage. S’il a vécu sa revalidation physique comme un calvaire, le plus difficile a été la réaction de son fils, Sam, âgé de trois ans.

Publicité

Il explique qu’

« Il me voyait comme un monstre. Il avait beaucoup de mal à accepter mon apparence. Il était tellement choqué qu’il n’osait même plus m’embrasser. (…) Ce lien très proche avec mon fils me manque. Je fais tout mon possible pour être et ressembler à celui que j’étais avant ».

C’est dans un reportage exceptionnel sur Channel 4 que l’histoire bouleversante d’Alex Lewis est racontée. Intitulé  « The Extraordinary Case of Alex Lewis », il retrace toutes les épreuves qu’il a dû traverser, du diagnostic de sa maladie jusqu’à son amputation, en passant par la rééducation. En médiatisant ses malheurs, Alex souhaite devenir en quelque sorte un modèle pour son fils.

« J’ai l’impression d’avoir vu la vie et la mort, mais je suis plus positif que jamais. Je veux que mon fils soit fier de moi et qu’il se sente bien dans tout ce qu’il fait », conclut-il.

Qu’en pensez-vous ?

(Visited 3 483 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse