Découvrez budget alloué à la sécurité des présidents africains

12

Tout parait comme une obsession pour les chefs d’états africains d’avoir une garde rapprochée, dotée d’agents mieux formés et mieux équipés.

Souvenons-nous de l’incident diplomatique qu’avait vécu le président Égyptien en 1995 quand il rejoignait l’Organisation de l’unité africaine à Addis-Abeba. En effet, une camionnette avec six hommes armés jusqu’aux dents stoppe le convoi présidentiel et ouvre le feu. Une seule vitre du véhicule du président Moubarack éclate sous l’avalanche de balles. Le cortège présidentiel se trouve dans l’obligation de faire demi-tour, rejoint l’aéroport et retourne au Caire. Sans blindage, nul doute que l’attaque de ces Soudanais affiliés à Al-Qaïda lui aurait été fatale. De ce fait, la voiture blindée fait partie de la panoplie d’un président. La Mauricienne Ameenah Gurib-Fakim est peut-être le seul chef d’État du continent à ne pas s’en être dotée.

Publicité
 

Sur le marché, Jean-Paul Rosette explique que, la gamme commence vers 500 000 euros et peut atteindre 1,5 million pour des modèles plus prestigieux, explique Jean-Paul Rosette

Carat Security Group est l’un des leaders francophones dans la construction et distribution de ces véhicules fabriqués spécialement et sur commande pour les VVIP (very very important person), de plus il possède sept usines dans le monde, dont une en Bretagne, en France. A côté de lui il a un concurrent belge qui est aussi très présent en Afrique : Carat by Duchatelet. Les modifications qu’ils apportent aux véhicules de tourisme (Mercedes Classe S ou G, Toyota Land Cruiser et Range Rover pour les modèles les plus courants sur le continent), capables d’arrêter le canardage d’un fusil d’assaut ou le choc et les flammes d’une charge explosive de 25 kg, font tripler ou quadrupler leur prix de base. « La gamme commence vers 500 000 euros et peut atteindre 1,5 million pour des modèles plus prestigieux », explique Jean-Paul Rosette, PDG de Carat by Duchatelet.

Notons que la flotte aérienne et maritime du président coûte deux à trois fois plus chère : des véhicules sont disponibles au Palais, mais aussi dans ses autres résidences, quand il se déplace par avion ou par hélicoptère. Un budget qui peut faire grincer des dents. En juillet, le président nigérian Muhammadu Buhari a annulé l’achat de cinq Classe S pour un montant de 2 millions d’euros.

Publicité

Qu’en pensez-vous ?

Source : rumeursdabidjan.net

(Visited 6 938 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

12 commentaires

  1. Leader hassan Ouedraogo sur

    Sankara l’homme intègre n’as pas rouler avec une voiture blindée. Ils sont méchant voilà pourquoi ils paient des blindées avec l’argent peuple pour ne rien faire d’autre.

  2. pere djiedjie sur

    mais ill nous mange trop , coute plus chere que tout les fonctions regroupes, mais encore quoi leur famille profite trop way…..
    et le budget du pays est finance pour leurs biens avec gouvernement
    et apres le peuple reste toujours le malade a soigne sur programme millenaire ya fooy

  3. abdoulaye jr sur

    comme la guine bissau, le presdnt MALAM BACAI SANHA n’a jamais fait une telle chose car il savait comment il etait elu .
    il ne bloquait meme pas la route quand il se deplaçait . est ce que d’autres presidnts peuvent le faire ?

    • Mike Umondi sur

      Vous avez tort mon ami.lorsqu’il s’agit de la securite du chef de l’etat,meme 3 millions de dollars dans le budget de l’etat n’est pas de l’argent mal utilise.

Laissez une réponse