Découvrez l’Ivoirien qui conçoit des smartphones

3

Le Président Alassane Ouattara, avait exhorté les ivoiriens de la diaspora, retourné au bercail pour investir et apporter leurs expertises. L’ivoirien Jean André AHIPEAUD l’a si bien compris.

il a décidé d’investir dans son pays natal, la Côte d’Ivoire où il est en prospection en vue de l’installation très prochaine d’une succursale de son groupe J3A Technologies.

Publicité
 

Jean-André Ahipeaud est le Pdg de son entreprise ‘’J3A Technologies’’ qui comprend quatre divisions: La division Ingénierie des Systèmes d’Information qui regroupe les métiers historiques du groupe (Services IT, Développement de logiciels, etc.…) ; la division Stratégie, spécialisée dans le conseil stratégique aux organisations privées ou étatiques et aux Etats eux-mêmes ; la division produits électroniques grand public qui conçoit et distribue les Tablettes et Smartphones Hautes Performances ‘’Saturn’’ et la division Internet.

SATURN est une marque de tablettes et de smartphones, développé par J3A Technologie. Ce sont des produits haut de gamme vendus à des prix très abordables. Afin de rendre l’expérience utilisateur inoubliable les produits SATURN sont dotés des meilleurs processeurs utilisant les technologies les plus avancées en la matière.

Tout commence en 1998, après l’obtention de son bac série D (scientifique) au Lycée de Garçon de Bingerville, (Côte d’Ivoire), Jean André Ahipeaud s’envole pour l’Europe. A cet époque les grèves intempestive dans le milieu universitaire ne permettaient pas le bon déroulement des années académiques. En France où il pose ses valises, il obtient des années plus tard un Master en MIAGE (Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises) à l’Université Paris Dauphine. Il poursuit sa course en décrochant un ’Executive MBA’’ (Bac+7) en Finance, Stratégie et Leadership de HEC de Paris. Jean André Ahipeaud est également un ancien auditeur du « Cycle Ingénieur » du CNAM-IE en Modélisation, Optimisation, complexité et algorithme et possède un  Certificat Avancé en Gestion Innovatrice et Leadership Entrepreneurial de Babson College Massachusetts aux Etats-Unis.

Quand on l’interroge sur son parcours il n’hésite pas à répondre « On ne finit jamais d’apprendre ».Il se souvient qu’étant encore élève Ingénieur, plusieurs entreprises lui faisaient déjà la cour. Mais il avait simplement décliné en disant que son objectif était de fonder sa propre entreprise. Il y est encouragé par certains membres de son entourage. « Un dirigeant de banque dont j’avais formé l’une des équipes techniques sur la programmation JAVA, m’a promis de me passer des commandes si je créais ma propre société de services et d’ingénierie informatique sans attendre d’être diplômé. Il m’a dit que j’en savais beaucoup plus qu’un bon nombre de ses ingénieurs diplômés et que si je formais d’autres ingénieurs à la programmation JAVA, il me les prendrait tous comme consultants », se souvient-il.

Malgré le succès rapide de l’entreprise, j’ai continué mes études

Publicité

Devant de telles propositions, point d’hésitations. Toutes ces connaissances acquises ne servent à rien si elles ne sont pas mises à profit. « J’ai alors créé l’entreprise sans obtenir tous mes diplômes. En le faisant, j’ai pris un risque énorme mais le rêve d’être mon propre patron m’en a convaincu », souligne Jean-André Ahipeaud dont l’entreprise « J3A group », connaît un succès extraordinaire en Europe. « Je n’ai donc jamais été salarié de personne d’autre. Et malgré le succès rapide de l’entreprise, j’ai continué mes études car il était important pour moi d’être diplômé », ajoute-t-il fièrement.

Plus qu’un rêve d’enfant devenu une réalité. En effet, la passion de Jean-André Ahipeaud pour la technologie est partie de la lecture d’un article, dans le magazine Capital portant sur les exploits de Bill Gates à travers Microsoft. C’était en 1994. Alors qu’il se destinait à des études d’expertise comptable contre le vœu de ses frères ainés qui voyaient en lui un grand médecin. « Suite à la lecture de cet article j’ai décidé de m’orienter vers l’informatique afin d’avoir moi aussi un jour, ma multinationale de technologies. Mais comme j’aimais aussi la finance alors j’ai décidé plus tard de faire un double cursus afin d’être diplômé dans les deux disciplines », explique-t-il. Ah le destin !

A noter que le prolongement africain de la structure mère, ‘’J3A Technologies’’ créée depuis 2001, en Europe sera connue sous l’appellation de J3A Software Group et se spécialise dans la fabrication des smartphone.

(Visited 790 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

3 commentaires

  1. TOSSOU Maxime sur

    Du courage et mon souhait est que ceux de la diaspora qui reste et qui ont l’innovation reviennent au bercail pour la réalisation de leur projet dans l’intention de faire développé l’Afrique.

Laissez une réponse