Après la défaite face à Man City, Mourinho blâme ses joueurs et Eric Bailly plus encore

0

Le samedi 10 septembre dernier, se jouait le derby entre Manchester City et Manchester United. Une rencontre qui s’est soldée par la victoire de City sur son rival United, sur le score de deux buts à un.

Mais cette défaite n’a pas du tout été du gout du coach portugais, Jose Mourinho. Et il l’a fait savoir lors d’un point de presse, au cours duquel, il n’a pas du tout été tendre avec ses poulains, et plus particulièrement la première recrue du club cette saison, l’ivoirien Eric bailly.

Publicité
 

« Je lui ai demandé 20 fois de ne pas jouer en première intention, de ne jamais le faire, car c’est là qu’ils font le pressing. Il l’a fait 20 fois. »

Le « Mou » a clairement ciblé « les piètres performances de certains joueurs ». « A la mi-temps, je leur ai dit que certains d’entre eux tentaient de faire ce que je leur avais dit de ne pas faire. » Henrikh Mkhitaryan et Jesse Lingard ont aussi reçu une petite fessée.

Sortis tous les deux à la pause, les milieux de terrain ont été préservés par leur coach, qui ne voulait « pas les détruire ». Sympa. « Lors du prochain gros match de championnat, je saurai qui est capable d’assumer l’enjeu d’une telle rencontre. »

Mais le gros constat, est que durant toutes ses critiques, il ne s’en est pas pris à Paul Pogba, malgré que sa prestation fût en dessous de la moyenne.

Publicité
 

Mourinho renchérit sur sa charnière: « On a perdu des ballons très faciles. Même nos deux défenseurs centraux, qui étaient vraiment au top sur le début de saison, ont perdu des ballons faciles. » Bailly n’est donc pas seul, le Néerlandais Daley Blind en prend aussi pour son grade. L’analyse un peu plus globale du match est dans le même ton pour l’entraîneur portugais de MU.

« Je pense qu’ils ont été bien meilleurs que nous en première période, lit-on ainsi sur le site des Red Devils. Nous avons mal commencé le match. On l’a débuté avec des joueurs vraiment en deçà de leur niveau habituel, en termes de concentration et de capacité mentale à disputer une partie de cette vitesse, car il faut être incisif dans la façon de penser et de jouer. Dans un match de cette dimension, quand on a trois ou quatre joueurs qui ne sont pas au niveau, on le paie. L’équipe l’a payé. » A cette allure, on peut dire que le show du Mou a commencé.

(Visited 3 190 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse