Denis Sassou N’Guesso défie le monde entier et promulgue la nouvelle constitution

1

Contre toutes les voix qui s’étaient élevées pour protester, Denis Sassou N’guesso, a maintenu son et réalisé la modification de la constitution.

Publicité

C’est le ministre congolais de la Justice et des Droits humains, Aimé Emmanuel Yoka,  qui a indiqué que « la constitution qui va désormais régir notre pays est celle du 6 novembre 2015 ».

Douze jours après le référendum  du 25 octobre, adoptée par 94% d’électeurs, Denis Sassou Nguesso, le chef d’Etat congolais, a promulgué la nouvelle constitution qui lui ouvre la voie pour une nouvelle candidature à la prochaine élection présidentielle.

La promulgation de cette nouvelle constitution, est faite au moment où, l’on annonce à Brazzaville, l’arrivée d’Abdoulaye Bathily, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu en Afrique centrale. Le diplomate onusien doit ouvrir le dialogue entre l’opposition qui a décidé de poursuivre la «désobéissance civile ».

Publicité

Alors que la France, après un revirement, avait jugé que les conditions de l’organisation du référendum, ne permettaient pas d’en juger de la « crédibilité », que les Usa, exprimaient des réserves, et que l’opposition avait rejeté le référendum, appelant ses partisans à manifester jusqu’au retrait du texte, Denis Sassou Nguesso, 72 ans, dont plus de 30 au pouvoir, a publié la nouvelle constitution.
Pour l’heure, par crainte des représailles de la police, qui, selon les témoins, tire à balles réelles sur les manifestants à mains nues, l’opposition a appelé ses militants à l’apaisement.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. SI LE PEUPLE EST POUR SA PRESIDENCE A VIE TANT MIEUX POUR LUI, AUTREMENT QU IL NE FASSE PAS DE BRAS DE FER AVEC SON PEUPLE, PRESIDENT NE DETRUIT PAS TOUT CE QUE TU AS CONSTRUIT,NE SOIT PAS EGOISTE SIL TE PLAIT L AFRIQUE DOIT AVANCER.PLUS DE MEURTRE INUTILE PLUS JAMAIS

Laissez une réponse