Dennis Rodman révèle comment il s’est fracturé trois fois le p3nis en faisant l’amour !Vidéo

0

Ce sont là des révélations vraiment surprenantes de la part de cette grande star de la NBA, Denis Rodman. En effet, le joueur se serait fracturé le pénis trois fois pendant qu’il entretenait des relations s3xuelles avec sa petite amie. Il a avoué qu’une fois sur un bateau à Dallas, après une soirée où l’alcool coulait à flots : « Une fois, j’étais sur un bateau à Dallas, dans le Texas, explique-t-il. Nous passions la jour­née sous le soleil. Ça boit, ça fait la fête. Je suis bourré comme jamais. Ma copine et moi, on fait la totale. On est sur le lit king size, à l’ar­rière du bateau. »

Très exci­tée, sa petite amie se montre plus entre­pre­nante. « J’ai envie de tester un truc diffé­rent, me dit-elle. Va là-bas [à l’autre bout de la pièce, ndlr]. Je veux que tu coures et que tu sautes dans mon v*gin. » Ni une, ni deux, Dennis Rodman s’exé­cute. Après avoir pris un bel élan, le basket­teur se jette litté­ra­le­ment sur sa chérie. « Je cours, je plonge et… Du sang partout ! ça pissait de partout, se souvient l’ex-spor­tif de haut niveau. Au moment où c’est arrivé, ma copine est deve­nue folle, elle bougeait dans tous les sens. Elle était recou­verte de sang. Elle criait, hurlait… « Oh mon Dieu ! Il est mort ! IL EST MORT ! Je l’ai tué !” » Étran­ge­ment calme au milieu de ce bain de sang sur le lit king size, Dennis Rodman a aussi­tôt calmé sa moitié. « Mais non, chérie, je ne suis pas mort, lui a-t-il dit. J’ai juste cassé mon zizi. » Ouille !

Publicité

Et alors qu’il passait une radio, il a dépensé la somme de 25 000 $ (environ 23 000 euros) pour éviter que les images de son sexe fracturé ne se retrouvent malencontreusement sur le web.

Les deux fractures suivantes auraient eu lieu lors de rapports plus classiques, sans que le joueur ne puisse prévoir ces incidents.

Publicité

Dennis Rodman raconte comment il s’est « cassé le zizi » en faisant l’amour avec sa petite amie




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse