Didier Drogba accusé de graves détournements de fonds… Il réagit!

6

Une enquête menée par le journal Daily Mail indique que la fondation caritative de Didier Drogba de l’Impact de Montréal a donné un très faible pourcentage des dons à des utilisations de bienfaisance.

Mercredi, le journal britannique a dit que seulement 14.115 livres (17.000 euros) sur un total de 1,7 millions de livres [2,13 millions d’euros, ndlr]  reçus des donateurs de la Grande-Bretagne, au cours des cinq dernières années, ont finalement été utilisés pour de bonnes causes.

Publicité
 

L’attaquant ivoirien lui-même s’est défendu dans un communiqué, en disant qu’il avait envoyé 67 pages de documents juridiques au journal pour démontrer que leurs informations étaient « fausses et diffamatoires. » Il a également révélé qu’il entamerait une action en justice contre le Daily Mail depuis que ses journalistes « ont choisi d’ignorer les faits ».

Il a souligné que malgré les allégations, « il n’y a pas de fraude, aucune corruption, aucune mauvaise gestion et pas de mensonges. »

La liste des donateurs comprend plusieurs noms bien connus tels que les joueurs de football Frank Lampard et John Terry, le joueur de tennis Roger Federer et le chanteur Bono de U2.

La mission de la fondation est de construire un hôpital et de contribuer à l’éducation des enfants en Côte d’Ivoire, son pays natal. Dans sa déclaration, Drogba énumère les réalisations de sa fondation, financées par des sponsors et des dons. Avec 3,7 millions d’euros levés depuis sa création, il a dit qu’il a construit une clinique mobile, financé l’achat de sacs d’école, des livres, une machine de dialyse et investi dans des orphelinats.

Selon le Daily Mail, plus de 500.000 euros ont servi à financer des fêtes somptueuses destinées à lever des fonds. D’autres sommes reposent sur des comptes en banque, plutôt que de venir en aide aux “populations ivoiriennes et africaines les plus vulnérables dans le domaine de la santé et de l’éducation”, comme l’affirme la Fondation sur son site internet.

Un deuxième organisme de bienfaisance, enregistré en Côte d’Ivoire, n’a pas ses finances examinées par les autorités britanniques et le Daily Mail avance que la fondation britannique de Drogba a refusé de divulguer ses dossiers financiers.

Le quotidien fait également valoir que, même si la fondation affirme avoir investi dans la construction d’un hôpital et cinq cliniques, seule une clinique a été construite et elle ne dispose pas de matériel médical ni aucun personnel.

Publicité

Drogba a déclaré que les 1,7 millions d’euros ont été simplement utilisés pour l’équiper et le rendre pleinement fonctionnel.

« Leurs tentatives engagées pour détruire le travail de ma fondation ne me dissuaderont pas et ne m’empêcheront pas de continuer le travail que j’ai commencé », a écrit Drogba.

La Commission responsable de la supervision des organismes de bienfaisance au Royaume-Uni a apparemment ouvert une enquête suite aux révélations du journal.

(Visited 6 081 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

6 commentaires

  1. ismael soumahoro sur

    Didier drogba n’a rien fait c’est comme ça blanc commence quand ils veulent te detruit, c’est vrai on ne fini pas de connaître quelqu’un mais tchiai

  2. Mathurin Kouadio Kra sur

    C’est n’importe quoi tout ça.c’est juste une manoeuvre de déstabilisation rien d’autre.c’est mesquin et celà ne saurait prospérer.Quelle méchanceté!

  3. Drogba je ne dirais pas qu’il est parfait car nul n’est parfait mais il fait beaucoup pour l’afrique a plus forte raison son pays LA Cote d’Ivoire je sais Un peux sur ses fait un hopytal ultra moderne dans la commun d’adjame a atecoube breuf c’est un bon type de bon Coeur.

Laissez une réponse