Elle neutralise son vi*leur malgré une blessure ouverte à la tête

0

Rien ne présageait que la jeune Clémentine allait passer un après-midi très agité. Pourtant, ce qu’elle croyait être un canular va très vite se transformer en réalité lorsqu’elle va réaliser qu’elle est la cible d’un détraqué s*xuel.

Selon africa24, tout commence lorsque la victime, décide de faire une sieste au salon après une dure matinée de labeur, de tâches ménagères et courses sous un soleil accablant qui bat son plein dans la capitale ivoirienne. Sans perdre une seconde, elle va s’endormir laissant expressément la porte de séjour grandement ouverte dans l’optique de profiter de quelques courants d’air frais. Tout à coup, elle ressent une main étrangère qui glisse sur son corps. La jeune femme sursaute de son profond sommeil et aperçoit un homme au torse nu, la braguette du pantalon ouverte, essayant de toutes ses forces de la plaquer au sol.

Publicité

Sous la menace d’une arme blanche, l’agresseur lui ordonne de se calmer. L’inconnu qui n’est visiblement pas à son premier forfait arrive à étouffer les cris de la victime à l’aide de sa main lorsque cette dernière prise de panique tente d’alerter le voisinage. Le vi*leur qui avait certainement sous-estimé sa victime commençait à sentir ses forces l’abandonner. Du coup, il assomma la jeune fille d’un coup sec au visage à l’aide d’une bouteille. Le sang jaillit aussitôt.

Malgré le coup sanglant, l’infortunée s’agrippe de toutes ses forces sur son agresseur et réussit malgré tout à l’entrainer hors de la maison. Questionné sur les raisons de son acte, le présumé malfrat a juste imploré le pardon de sa victime dont le visage était recouvert de sang.

Ses excuses laisseront Clémentine de marbre. Il fut conduit au poste de police le plus proche sous le regard stupéfait et impuissant des badauds sur la route. Voici donc une histoire héroïque d’une jeune dame a qui on peut attribuer la palme d’or pour son courage et sa détermination.

Publicité

Qu’en pensez-vous ?

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---