Egypte: Une danseuse enprisonnée pour un clip trop « sexy »

8

Le tribunal correctionnel du Caire a condamné dimanche une jeune femme à un an de prison pour avoir « incité à la débauche » en dansant de manière suggestive dans un clip amateur sur YouTube.

Publicité

Reda al-Fouly avait été interpellée le 25 mai, quelques jours après la diffusion du clip vidéo « Seeb Idy » (« Laisse ma main » en français).

Dans le clip, elle danse vêtue d’une robe très courte au décolleté plongeant, tandis que la caméra multiplie les gros plans sur son imposante poitrine et ses jambes nues.

Le caméraman de la vidéo, lui aussi arrêté peu après la diffusion du clip, a également été condamné à un an de prison. Tous deux peuvent faire appel du verdict.

Le réalisateur de la vidéo, Wael Elsedeki, qui danse et chante aux côtés de Mme Fouly dans le clip a été condamné par contumace à un an, selon le responsable. M. Elsedeki est en fuite à l’étranger.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

8 commentaires

  1. nicky minaj n’est ni musulman ni un serviteur de la bible encore moins les lois de son pays alors au lieu de la condamne pourquoi ne pas applique la chariah sur elle?

  2. Il faudrait que les gens comprennent l’importance de respecter leur culture ! Et vous qui faites la pub en les victimisant, je suis désolé que l’Occident à ses moeurs et nous les notre. donc arrêtons de les copier aveuglement et valoriser nos cultures.
    le corps de la femme est sacrée ! si pour eux c’est de l’évolution que de s’exhiber, pour nous c’est abominable et anti-islam.
    voilà à chacun sa vision de la femme et à chacun ses moeurs.

  3. Il faudrait que les gens comprennent l’importance de respecter leur culture ! Et vous qui faites la pub en les victimisant, je suis désolé que l’Occident à ses moeurs et nous les notre. donc arrêtons de les copier aveuglement et valoriser nos cultures.
    le corps de la femme est sacrée ! si pour eux c’est de l’évolution que de s’exhiber, pour nous c’est abominable et anti-islam.
    voilà à chacun sa vision de la femme et à chacun ses moeurs.

Laissez une réponse