Emouvant, aveugle suite à l’explosion d’une bombe, il se dépasse et devient champion olympique.

2

Exactement un an après avoir perdu la vue dans les conflits en Afghanistan, Brad Snyder était dans la piscine aux Jeux paralympiques de Londres en 2012. Aujourd’hui encore, il fait parti des favoris dans ces JO de Rio, pour l’épreuve de natation qui va opposer les meilleurs athlètes aveugles du monde.

L’ancien lieutenant de l’US Navy a remporté trois médailles, dont deux d’or, pour sa première participation aux Jeux paralympiques. Cette année encore, Snyder est le favori pour monter sur le podium à Rio de Janeiro. Pour lui, être en compétition contre les meilleurs athlètes aveugles du monde entier est une leçon d’humilité.

Publicité

Snyder sait ce qu’ont traversé les autres athlètes qui nagent avec lui. « Je les encourage autant que je m’encourage moi-même. Chaque athlète a dû faire face à tant de difficultés, et montrer à quel point le mental humain est invincible », dit-il.

Le 7 septembre 2011, Snyder vole au secours de deux Afghans qui avaient heurté une mine terrestre. Dans sa hâte, lui, l’expert en déminage, trébuche sur une autre. Il se croyait mort, se rappelle-t-il. Ce ne fut pas le cas. La déflagration a épargné ses membres. Toutefois, l’explosion qui l’a projeté en arrière lui a coûté la vue.

Pendant sa convalescence, Snyder se concentrait toujours sur la natation. « Je me sentais tellement libre et libéré, tellement indépendant », explique cet ancien capitaine de l’équipe de natation de l’US Naval Academy.

« On doit s’adapter un peu. J’ai modifié la façon dont je replie mes bras, et je traîne le bout des doigts sur la surface pour suivre la corde du couloir de nage. »

Pendant son entraînement pour les Jeux paralympiques de 2012, Snyder découvre que dans le couloir près de lui nage une femme aveugle. Il apprend alors qu’elle était triathlète avant de perdre la vue. C’est le parcours de Snyder, relaté dans un quotidien, qui l’avait encouragée à se remettre à nager. S’il est capable de le faire, elle devrait pouvoir le faire aussi, avait-elle conclu.

Publicité

En quelques mois d’entraînement seulement, Brad Snyder s’est qualifié pour faire partie de l’équipe paralympique américaine de 2012. Mais il ne nageait pas que pour lui. « J’avais besoin de montrer à mon entourage que je me portais bien, que j’étais la même personne qu’avant. »

Souvent, ses amis disaient qu’ils avaient été bouleversés d’apprendre que je suis devenu aveugle, raconte Brad. « Mais quand je nage, les gens ne voient pas un aveugle en difficulté. Ils me voient en train de réussir. »

Quand Brad quittait Baltimore, dans le Maryland, pour se rendre à Rio, il l’a fait en compagnie de son chien guide Gizzy.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

Laissez une réponse