Thomas, le fils de François Hollande, fait des révélations sur les relations amoureuses de son père

0

Dans un livre intitulé « Conversations privées avec le Président », qui est paru le 19 août en librairie, les auteurs Karim Rissouli et Antonin André ont enquêté sur la vie intime de François Hollande. Pour cela, ils ont recueilli les confidences de son fils, Thomas Hollande. Le jeune homme a en effet livré des informations croustillantes sur la vie amoureuse de son père, et notamment sur sa rupture avec Valérie Trierweiler.

Le fils aîné de François Hollande aborde la vie senti­men­tale chahu­tée de son père. Il semble donc que Thomas Hollande ne portait pas franchement Valérie Trierweiler dans son cœur, expliquant même qu’elle manque de personnalité et qu’elle était bien trop envahissante,

Publicité

On le sent dans le chapitre inti­tulé « Moi président : ma vie très privée », Thomas affirme : « La rupture avec Valé­rie [Trier­wei­ler], la sépa­ra­tion, ça lui a fait du bien, confie le jeune homme de 32 ans. Avec elle, il avait beau­coup de choses à gérer. Or, c’est quelqu’un qui a profon­dé­ment besoin de soli­tude, d’être seul dans son inti­mité. Et je pense qu’une des choses qui expliquent qu’il est bien aujourd’­hui dans sa fonc­tion vient de là. Il me l’a dit : “Pour moi, on ne peut pas avoir une vie de couple et être président.” Le fait d’être seul crée pour lui quelque chose d’ex­trê­me­ment libé­ra­teur. »

Poursuivant, il révèle également qu’elle encom­brait son père, allant même jusqu’à lui faire de l’ombre. « Dans les voyages offi­ciels, au-delà de la person­na­lité de Valé­rie, il devait gérer énor­mé­ment de contraintes liées au programme de la première dame, souligne Thomas Hollande. Lui souhai­tait se consa­crer plei­ne­ment à la poli­tique et on le rame­nait sans arrêt à ce qu’elle faisait. »

Et sa relation avec l’actrice-comédienne Julie Gayet ?

Publicité

Dans le livre, les auteurs expliquent qu’elle est bel et bien présente à l’Ély­sée, et s’y est même instal­lée. « Depuis plusieurs mois », précisent les auteurs du livre : « Ils s’ap­pellent quatre fois par jour, ils reçoivent à Élysée et sortent souvent chez des amis.» Pour Thomas Hollande, l’ar­ri­vée de l’ac­trice dans la vie de son père ne débor­dera en aucun cas sur la campagne prési­den­tielle de 2017 que François Hollande s’ap­prête à lancer. « Il ne sera pas un président en couple qui fait campagne, déclare le fils aîné de Ségo­lène Royal. S’il devait l’être, ce sera par lâcheté parce qu’il se le ferait impo­ser. Je ne dis pas que ça n’ar­ri­vera pas, mais ce serait par faiblesse. Ce céli­bat reven­diqué, il en fera même un axe de campagne : “Moi je suis dédié tota­le­ment à la fonc­tion. Je suis tota­le­ment consa­cré à ma mission.” »

Par ailleurs Les auteurs du livre confirment que Julie Gayet ne réclame pas d’officialisation. « Il n’y a pas de pression, pas d’obligation. Il n’a pas de comptes à rendre, pas quelqu’un dont il doit s’occuper. Il ne veut plus de contrainte autre que celles de sa fonction », précisent-ils.


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->