Gabon : à la place du serpent, un homme sectionne la main de sa compagne

8

L’histoire se passe à Ozangué, un quartier du 5ème arrondissement de libreville. Ce jour-là, Un jeune homme de 25 ans, le nommé Nermoz Essono qui partageait la même chambre avec sa compagne Winnie Ginola, était sorti pour une petite balade.

Publicité

A son retour de la balade, il trouve Winnie qui se reposait et d’après lui, il a aperçu un serpent noir sur le bras de sa dulcinée. Crayant que le serpent ne morde sa  bien-aimée, il a pris une machette avec pour intention de sectionner le serpent.

Mais à la place du serpent, il a eu la maladresse de sectionner plus tôt le bras de sa compagne . Et chose curieuse le fameux reptile n’a pas été revu par la suite.

D’après Nermoz Essono, le reptile se serait échappé. Quelques temps après, Essono a été interpellé puis placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville.

Publicité

Peut-on croire que l’acte Nermoz Essono n’était pas prémédité ?




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

8 commentaires

  1. LAUBSERVATEUR sur

    Toutes ces manifestations montrent que nous sommes aux temps de la fin du monde ! Que celui qui possède une épée, l’épée de La Parole de Dieu, la dégaine ! Amen.

  2. Tout est possible en Afrique avec les sorciers.Il peut avoir vue vraiment un serpent. C’est comme un soucier qui prend le visage de ta mère pour te visité!donc molo on verra la suite

    • il peut tout dire tant qu’on aura pas vu le serpent, il sera toujours inculpé, seul Dieu connait la vérité et la ferra triompher un jour. Courage mon gars

Laissez une réponse