Gabon: Ali Bongo rend visite aux forces de l’ordre blessés, et la toile s’enflamme

0

Après quelques jours de face à face entre militants de l’opposition et forces de l’ordre gabonaises, suite à la publication des résultats, le président Ali Bongo a sillonné les hôpitaux où plus de 100 éléments de défense et de sécurité blessés sont admis.

Le président vainqueur de la présidentielle s’était rendu à l’hôpital d’instruction des Armées Omar Bongo Ondimba (HIA-OBO). Là, sont admis plus de 100 éléments des forces de l’ordre. Parmi eux, des blessés par balles, d’autres blessés par des jets de pierres.

Publicité
 

 » J’ai rencontré des hommes vaillants qui ont fait leur travail, celui de protéger les populations, la République. Certains ont reçu des balles, d’autres ont été poignardés. Rien ne peut justifier une telle violence, rien. Surtout lorsqu’on prétend avoir à cœur la sécurité des personnes », a déclaré Ali Bongo au sortir des hôpitaux.

Il a également tenu à saluer le professionnalisme des forces de l’ordre. « Je suis venu encourager ces hommes qui ont agi avec beaucoup de souplesse et n’ont pas répondu aux provocations dont nos forces font l’objet tous les jours. N’eût été leur sang-froid, l’issue aurait été catastrophique », confie Ali Bongo.

Avant de quitter les blessés, Ali a de nouveau exprimé son engagement pour la construction du Gabon avant d’inviter les gabonais à bâtir un Gabon pour demain.
« Nous sommes tous Gabonais et nous voulons tous le bien de notre pays. Rien ne peut et ne doit s’opposer à un retour au calme et à la paix. La politique ne doit pas conduire à de tels dérapages », a indiqué Ali. Avant d’ajouter, une sorte d’invite aux candidats de l’opposition de réclamer dans la légalité.

« Nous avons voulu construire un État de droit, et démocratique, dans le droit quelle que soit la contestation. Il existe des voies légales de recours, autres que ce qui s’est passé, et que nous ne devrions plus voir ».

Cette sortie d’Ali Bongo a suscité des commentaires divers.  Selon un internaute, « Respect au président Bongo qui a tenu sans faire d’intox et en respectant la loi, lui au moins il est responsable et sa première sortie en témoigne. Maintenant il va savoir à quoi s’en tenir avec ceux qui l’avaient enterré, comme son soit disant ami Ouattara en Côte d’Ivoire avec », écrit LICOUL dans un commentaire.

Publicité
 

Même son de cloche avec Onidas. « Voilà ! C’est ça un « homme politique responsable », enfin ! @fmk le travail de notre koaci aura été plus que déterminant dans cette présidentielle je vous l’accorde », a pour sa part commenté l’internaute
Par contre, cette perception n’est pas celle de SRIKA BLAH. Selon lui, Ali est un véritable « bouff… ».

Ali est un véritable « bouff.. ». Si Ali se dit Gabonais, pourquoi n’accepterait-il pas de faire un test ADN avec les autres enfants biologiques d’Omar Bongo? Ensuite il dira aux Gabonais qu’il un des leurs et non un poltron »

Yao Junior L.

(Visited 1 996 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse