Gabon : Jean Ping appelle clairement à la guerre civile, selon la Présidence

3

Les autorités gouvernementales du Gabon voient en le discours de Jean Ping, un ton guerrier et un appel manifeste au soulèvement et à la désobéissance. Pour celles-ci, quand le candidat déclaré à la prochaine présidentielle utilise des termes comme « se débarrasser des cafards », il ne fait pas moins qu’appeler à l’extermination d’une partie de la société gabonaise.

Dans un communiqué qui nous est parvenu, la présidence gabonaise a condamné avec la dernière energie les propos de Jean Ping qui a utilisé des termes entendus pour la dernière fois lors du génocide rwandais.

Publicité
 

“Le Gouvernement de la République, soucieux de maintenir l’unité nationale, de garantir la sécurité, la stabilité, la paix et la cohésion sociale aux côtés de S.E Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, relève l’extrême gravité de ces propos. Le Gouvernement note que ces propos, qu’il condamne avec la plus grande fermeté, sont l’expression d’une violence verbale sans précédent dans notre pays”, lit-t-on dans le document.

Pour Libreville, Jean Ping “appelle clairement à la guerre civile et à l’élimination d’une partie de la population gabonaise, qualifiée de cafards.”

“Dans cette vidéo, Monsieur PING emploie des termes guerriers. Il parle de « réveiller des morts des cimetières d’Omboué pour aller combattre » car, dit-il « c’est une question de survie ». Il précise qu’il s’agit, je cite, « d’une expédition pour se débarrasser des cafards », fin de citation” poursuit le communiqué.

Publicité

                                                                                                                                                    Afrique360

 

(Visited 1 291 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

3 commentaires

  1. Moumbeki sur

    c’est triste pour ce pouvoir qui passe le temps à distraire certaines personnes, nous voulons le test d’ADN d’ali bongo et rien d’autre…lorsque que lui »Ali bongo »dit: le chien aboie la caravane passe »,ce n’est pas une injure?PING n’a pas une armée et encore moins des armes mais il va copieusement te battre en AOÛT comme l’ont fait feus AMO et MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU en 2009,cet homme est détesté par le plus grand nombre de Gabonais même s’ils cachent les résultats d’enquêtes d’opinion. Les personnes qui soutiennent PING ne vont pas changer d’avis à cause de vos manipulations.

  2. Du grand nimporte quoi celui ki se prepare a assassiner les gabonais cest ali bongo ki rempli chaq jour les armes au Gabon Ping na pas darmes pour aller en guerre les gabonais ne veulent plus dali bongo cest tout

Laissez une réponse