Gabon : Voici les véritables raisons de la saisie de l’avion gabonais en France

14

L’histoire remonte dans les années 2008. Pascaline Bongo, la fille du défunt président de la république du Gabon  Omar  Bongo, avait effectué plusieurs voyages impayés et contacté des dettes d’une somme estimé à environ 80 millions de dollars.

Il faut dire que ce long périple qui aurait commencé par Los Angeles,  en passant par Orlando, Nice, Libreville, Paris puis Los Angeles est notamment facturé 632.930 dollars (environ 584.300 euros).

Publicité

Parmi  les invités de  ces multiples voyages, figure  Jermaine  Jackson,  frère aîné du chanteur  pop  Michael Jackson.  Une autre escapade, en décembre 2008, rejoint Libreville, Washington,  Accomack (Virginie), Orlando, Miami, Francfort et Paris puis Libreville, pour un total de 518.750 dollars (478.900 euros).

Mais  la présidence  gabonaise  est mauvaise payeuse. Forte d’une reconnaissance  de dette,  Travcon AG a mandaté avocat et huissiers à Paris pour  faire  honorer sa  créance auprès du Gabon.

C’est la raison pour laquelle  le 25 février 2015, la société  suisse a  obtenu de  la justice française la saisie conservatoire d’un avion gabonais à l’aéroport d’Orly. Le Gabon a fait  appel de l’ordonnance de saisie devant le tribunal  d’instance d’Ivry(Val-de-marne)  qui rendra un délibéré début avril.

Publicité

Ces  frais aériens  s’ajoutent aux impayés de Pascaline Bongo, qui ont notamment  mis sur la paille une PME de transport française. Celle-ci avait convoyé,  de  Paris  à  Libreville, pour 453.300 euros  de produits en tous genres, dont un sapin.

Que doit-on penser de cette affaire?




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

14 commentaires

  1. Tout ce beau discours ne prouve rien. Si pascaline doit une société, celle ci s’adresse à cette dernière. Je ne vois pas en quoi on peut s’en prendre à un bien public. Par ailleurs si c’est une cabale contre pascaline, que les individus qui ont un conflit d’intérêt entre eux règlent leur problème sans faire d’amalgame.

  2. Donc si je comprend bien, la justice de la FRANCE n’est pas en mesure de séparer les biens personnels et public……….Je pense qu’il y’a un dessous

  3. rien à ****** d son adresse! seul Dieu est la solution à tous problèmes, cè le mqe de foi qui vs fè promené d marabout en marabout, é sache que lè pouvoir magik é consort fctionn pr une durée éphémère mè la guérison é la délivrance de Dieu dur pr tjrs!

    • Et Dieu est ou oh oh oh oh non vs abuser kwa kan mm homme de peu de foi oui car tt ceux ki irons vers cet homme le sont .

  4. wenceslas MBA NGUEMA sur

    Bonjour chers compatriotes

    Je vous saurai gré de bien vouloir m’accorder le bénéfice du doute. J’ai un mal fou à comprendre la confusion qui peut s’établir entre Pascaline MFERI BONGO et la République gabonaise.
    En effet, je ne comprends pas comment la justice française peut faire l’amalgame entre la personne de Pascaline, soit-elle fille du défunt Président BONGO ONDIMBA et un bien qui appartient à la République gabonaise?
    Fort de ce qui précède, je vous inviterai à m’apporter les preuves de vos allégations
    Les réserves que j’émets résulte de ce que la justice française a toutes les informations sur les biens de la famille BONGO ONDIMBA en France et dans le monde. Autrement dit, elle dispose des moyens de coercission pour pour les contraindre à payer, en saisissant leurs comptes.
    Oui, comme vous je n’aime la façon dont les BONGO ONDIMBA ont géré et gèrent le Gabon. Mais, en tant que Gabonais je souhaite que l’on m’apporte la bonne information pour me mobiliser pour les échéances de 2016 où cette dynastie devra laisser d’autres Gabonais diriger le Gabon

  5. josué MUKUBWA sur

    Les présidents africains sont responsables des gestions mauvaises dee etats qu’ils dirigent. Les états africains sont devenus des biens privés des dirigeants. Alors la fille Pascaline ne pouvais faire que ça car connaissant bien que tous les biens sont pour sa famille.

  6. C’est triste Ca!comment Ca s’appelle?De la debandade.Il faut qu’elle paie avec l’heritage de son pere toute en deduisant la part du Gabon,biensure!

Laissez une réponse