Gabon:Le Pasteur David Mapakou, activement recherché pour escroquerie

0

Déjà connu pour une affaire de viol sur mineure, le pasteur David-Elysée Mapakou, vient à nouveau de faire parler de lui au Gabon. « L’homme de Dieu » se serait illustré cette fois dans une affaire d’escroquerie.

Emprisonné en 2007, pour viol d’une mineure, David-Elyséée Mapakou, est sorti de prison après avoir été gracié par le  président de la République en 2012. Une fois libre l’homme de Dieu semble vouloir ajouter une autre corde à son arc. Il décide de definir Pasteur-Homme d’affaire. dans cette lancée,  il contacte un ancien compagnon de détention, Ignace Koubla, pour monter une structure financière appelée Bâtisseur des riches (BR Sarl) avec la complicité d’un autre ressortissant béninois, Aristide Kondjo. Dans l’établissement, ils un service d’import et d’export pour fructifier les fonds versés par les clients.

Publicité

Vu, garanties d’enrichissement rapide  que promet BR Sarl, les abonnés souscrivent massivement. Plus de 4 milliards de FCFA seront versés par ces derniers. Seulement depuis août dernier, les responsables avec le Pasteur David-Elyséée Mapakoi ont pris la clé des champs . Les quelques collaborateurs retrouvés se rejettent la responsabilité.

Ces derniers ont promis un remboursement en novembre mais ils n’ont pas tenu leur engagement. Selon le collectif des épargnants, deux numéros de téléphone auraient été communiqués pour leur permettre d’obtenir des informations supplémentaires sur les modalités de remboursement. « Il n’en est rien jusque-là. On nous fait tourner en bourrique », s’offusque un abonné.

RESEAU MAFIEUX. Devant le flou qui entoure cette affaire, les clients de la BR Sarl convoquent une assemblée générale le 11 novembre dernier pour trouver des mécanismes pouvant leur permettre d’y voir un peu plus clair. Mais ils n’y broient que du noir. En marge de leur concertation, ils s’étaient rendus au siège de Gabon télévision pour tenter d’attirer l’attention des autorités du pays. Mais les responsables de cette chaîne publiques se sont montrés réfractaires à leur communication.

Certains épargnants déclarent avoir placé des sommes colossales pensant faire des bénéfices rapides en retour. Un jeune commerçant sénégalais dit avoir perdu la somme de 1,5 millions de francs. Un étudiant affirme avoir investi 1,2 millions de francs. En retour, il devait récupérer 20% le premier mois, 15% de son placement le 2è mois de son placement et toucher des dividendes sur la base d’un taux d’intérêt de 10% le troisième mois.

Aujourd’hui, tout porte à croire que BR Sarl n’était qu’un réseau mafieux mis en place pour arnaquer d’honnêtes citoyens, qui gagnent leur vie à la sueur de leur front. Comment des citoyens lucides ont-ils donc pu faire confiance à des individus qui ne leur présentaient aucune garantie de probité morale et de d’orthodoxie financière ?

Pourtant, leurs antécédents judiciaires n’incitaient guère à une confiance aveugle. En 2007, le bishop Mapakou avait violé une mineure de 13 ans dans un motel à IAI, dans le 5è arrondissement de Libreville. La victime avait été emmenée dans son église « Chandelier d’Or » par sa mère, au plus fort de ses ennuis de santé.

Prétextant un rituel nocturne sur la plage d’Antarès, à quelques encablures de son église, le prétendu serviteur de Dieu avait bifurqué pour emmener l’adolescente dans une structure hôtelière. « Tu suc*ras  ton roi et tu seras guérie », avait-il dit à la gamine, lui demandant de lui faire la fel**ation, avant les rapports se*uels proprement dits.

Publicité

 

 

Source: KOACI




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse