Gambie : Barack Obama condamne les répressions des manifestants

0

Plusieurs violences ont été enregistrées récemment en Gambie, suite à des militants de l’opposition qui revendiquent des réformes électorales avant les élections. Mais ces soulèvements n’ont pas été du goût du parti au pouvoir qui a violemment réprimé ces jeunes manifestants.

Publicité

Le principal parti de l’opposition UDP annonce à travers un communiqué que trois de ses membres ont été tués en prison après des tortures, avec plusieurs autres arrestations.
Une attitude du pouvoir de Yayah Jammeh, qui n’est pas du goût des autorités américaines qui ont condamné les violences perpétrées par le pouvoir gambien sur les manifestants.

Dans un communiqué, relayé par le ministre sénégalais des Affaires étrangères, le porte-parole de l’Administration Obama, John Kirby, «appelle à une fin immédiate de la violence et exhorte tous les Gambiens à faire preuve de retenue et de rester calme».

A travers donc ce communiqué, la maison blanche invite le Gouvernement de la Gambie à «respecter ses obligations internationales en vertu du Pacte international des Nations Unies sur les droits civils et politiques, y compris le droit de réunion pacifique».

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---